Skip to content

22.10.2015

24 novembre 2015

_MG_4689

J’ai toujours pensé que ma mère me ferait signe avant de partir. Qu’elle apparaîtrait dans mon sommeil. Qu’elle me dirait  « I have to go but don’t worry, darling. I’m OK. » Or dans ce rêve-là, il ne s’est rien passé. C’est quand mon père est venu me réveiller que j’ai compris qu’elle était décédée. Que le mal dont elle souffrait avait fini par l’emporter. Une maladie dégueulasse qui lui a pris ses souvenirs, sa mobilité, sa parole, sa capacité à s’alimenter.

Un mois plus tôt, quand elle avait été hospitalisée, on nous avait demandé si on voulait, doucement, la laisser s’en aller. « C’est trop tôt. Vous comprenez, Docteur. Ses enfants… Elle a encore besoin de les respirer. » Et puis il suffisait de la voir nous regarder, de sentir sa main si fort nous serrer.

Les jours ont passé. « Vous devez vous préparer. » Le 22 octobre, épuisée, elle n’a eu d’autre choix que d’abandonner.

Il paraît que l’on meurt comme on a vécu. Sérénité, solidité, dignité. Sans doute la plus grande leçon qu’elle m’ait donnée. Quant à son ultime cadeau, il est bien trop beau et précieux pour être partagé.

J’ai encore beaucoup de larmes à verser, mais je me console en me disant que j’ai eu la chance immense d’avoir pu lui parler, l’accompagner, participer aux soins infirmiers. Embrasser ses mains, ses joues, son front et son cœur. Toucher sa peau encore chaude et douce une poignée d’heures avant qu’il ne soit trop tard.

Surtout, je remercie la vie de m’avoir offert cette merveilleuse maman qui m’a tant aimée.

Dans ma tête, tandis que je tremble à l’idée d’appuyer sur « publier », quelques paroles de la dernière chanson que je lui ai chantée :

All that I am

All that I ever was

Is here in your perfect eyes, they’re all I can see

I love you Mummy

 

 

 

 

87 commentaires leave one →
  1. Sophie Kune-Rzepka permalink
    24 novembre 2015 20:42

    Je pense fort à toi et t’embrasse tout fort aussi ❤

  2. vallaosurlacolline permalink
    24 novembre 2015 20:46

    Trop tôt.
    Tes mots sont beaux et doux. Elle a sans aucun doute aussi eu beaucoup de chance de t’avoir.
    Douces pensées

  3. Ôde permalink
    24 novembre 2015 20:46

    Mes pensées pour toi… Garde en toi tous ces merveilleux souvenirs et dis-toi que de là-haut, elle veille sur toi telle une « mam-ange » (magnifique nom partagé par madame Dé et que je trouve si beau…).

    • 25 novembre 2015 15:49

      Merci Ôde! Les beaux souvenirs,ses peintures, ses dessins, ses photos, toutes les jolies choses qu’elles nous a dites et transmises… c’est ce qui nous fait tenir.

  4. Natacha permalink
    24 novembre 2015 20:54

    Toutes me condoléances! Les Mamans, même quand elles sont parties restent dans nos coeurs et nos donnent la force pour toute la vie. Je vous ermbrasse

    • 25 novembre 2015 15:51

      Merci Natacha! Elle sera toujours avec nous et ce que tu dis pour la force, je m’en rends compte aujourd’hui et c’est très vrai.

  5. 24 novembre 2015 21:13

    Je t’envoie plein de baisers et plein d’amour! J’ai souvent pensé à toi ces derniers mois…
    Tu es attachante quand même 😉

    • 25 novembre 2015 15:51

      Merci Ijee ❤ J'ai beau ne pas avoir de coeur, moi aussi je m'attache à vous, mine de rien 😉

  6. 24 novembre 2015 21:16

    C’est un cadeau rempli d’amour que tu viens de lui faire là.
    ❤️ Caroline (qui n’a pas trouvé de petits mots rigolos (dans son sac à dos) pour te faire un tout petit peu sourire) mais qui pense fort à toi.

  7. 24 novembre 2015 21:37

    Je pense fort à toi Alphonse, et je t’envoie mille douces pensées réconfortantes. * J’aimerais pouvoir faire plus, dire quelque chose qui te ferait sourire ou rêver un peu. Mais je pense fort à toi, ça oui, sache-le. Un bécot, mille bécots!!

    • 25 novembre 2015 15:54

      Merci Célestine ❤ Moi aussi je pense à toi. J'espère que ça va un peu mieux au pays des frites. Bécots

  8. 24 novembre 2015 21:40

    Ma Chère Maman est partie il y a deux ans maintenant et je ne peux que t’envoyer toutes mes pensées pour adoucir cette épreuve. La vie ne sera plus jamais comme avant mais l’Amour que vous avez partagé aidera à continuer.
    Bon courage…♥

    • 25 novembre 2015 15:55

      Anaïs, je suis désolée pour ta maman. J’ai encore du mal à réaliser ce que c’est, une vie sans elle. Mais son amour, oui, je le sens, je le porte et il me transporte. Merci

  9. Elodie permalink
    24 novembre 2015 22:05

    Chère Alphonse , je ne sais pas quoi te dire … J’aimerai trouver les mots qui t’apaisent , te réconfortent …je ne peux que t’envoyer mes pensées les plus sincères et t’embrasser bien fort

    • 25 novembre 2015 15:58

      Oh tu sais, je suis la première à ne pas savoir quoi dire dans ces moments, mais je te remercie du fond du coeur d’être encore là!

  10. Nathalie L permalink
    24 novembre 2015 22:16

    Douce Alphonse, mes mots ne seront jamais assez forts (on ne se connaît pas, je ne fais que suivre virtuellement ce blog) et pourtant en lisant les tiens, je voulais te dire que je pense fort à toi, qu’une maman est unique et qu’elle restera auprès de toi, et que je t’envoie tout plein d’amour…! Je t’embrasse!!

    • 25 novembre 2015 16:00

      Merci beaucoup Nathalie! C’est vrai qu’on ne se connaît pas. Internet a ses défauts, mais le partage, les jolis mots, c’est ce que je préfère et ça fait du bien. Alors merci!

  11. Delphine permalink
    24 novembre 2015 22:21

    Bonsoir Alphonse, on ne se connait pas, c’est mon premier commentaire, il me semble bien que j’ai découvert ton blog il y a un an et demi au moment où moi même j’étais auprès de mon père à tenter de profiter de ses derniers mois, et ta légèreté me faisait du bien… Alors ça peut paraître un peu absurde (vu qu’on ne se connait pas… ) mais je me suis demandée quelques fois en constatant ton absence comment tu allais… Aujourd’hui, je découvre tes mots, ils me touchent évidemment, je crois aussi que tout ces derniers moments partagés, aussi douloureux qu’ils puissent être, sont aussi extrêmement précieux… Je t’embrasse (même si l’on ne se connaît pas…)

    • 25 novembre 2015 16:10

      Salut Delphine! Je suis heureuse d’avoir pu te donner un peu de légèreté au cours de cette phase que je sais si douloureuse. A mon tour de te remercier et t’envoyer toutes mes pensées. Tu as raison, les derniers moments sont durs, tellement durs! Mais précieux. Et parfois même magiques. Je t’embrasse

  12. 24 novembre 2015 23:11

    Je n’ai pas de mot … Mais, toi, tu as su les trouver assurément. Ton billet est magnifique, plein de douceur et de bienveillance. Prend soin de toi. Je t’embrasse fort Xx

    • 25 novembre 2015 16:11

      Merci beaucoup Clémence! J’avance, je suis très bien entourée, ça va aller ❤

  13. Nath permalink
    24 novembre 2015 23:28

    Je pense très fort à toi et à tes proches…. Je t’embrasse Alphonse

  14. mmarie permalink
    25 novembre 2015 00:21

    Oh comme je l’ai redouté, ce billet. Et le voilà.
    Je pense à toi que je ne connais qu’à travers la fantaisie et la sensibilité qui transparaissent ici. Je pense à toi fort et avec douceur.
    Le chagrin ne disparaît pas, on l’apprivoise, on le digère, on vit avec, on en fait un camarade familier, et la lumière malgré lui, avec lui, finit par revenir. Je t’embrasse, Alphonse.

    • 25 novembre 2015 16:17

      Merci pour tes jolis mots! Moi aussi je le redoutais, ce billet. Le deuil est un processus un peu étrange. Il y a des hauts, ça va, et puis soudainement un détail, une odeur, un souvenir, parfois rien et paf! la tristesse qui nous envahit. Mais je suis plutôt du genre à tirer le positif de toutes les situations. J’ai vécu de très beaux moments malgré tout et appris beaucoup de choses sur moi, sur la vie. Je t’embrasse ❤

  15. 25 novembre 2015 02:53

    Très chère Alphonse, j’allais pousser un énorme cri de joie en vous « revoyant », enfin… avant de lire…
    Toutes mes pensées du cœur envers vous, j’allumerai une bougie pour Elle, pour vous.
    Gardez ce précieux cadeau, même si je sais combien votre peine est immense.
    Je vous embrasse tendrement

    • 25 novembre 2015 16:21

      Ma chère Elisabeth, merci pour elle, pour la bougie. J’ai essayé de me préparer au mieux, mais la vérité c’est qu’on n’est jamais vraiment prêt. C’est dur, mais je ne me laisse pas abattre. Ce billet, j’avais besoin de l’écrire avant de pouvoir passer à des choses plus légères. Je vous embrasse aussi

  16. 25 novembre 2015 08:38

    ❤ ❤ ❤

  17. lolamax permalink
    25 novembre 2015 08:49

    Très, très émouvant! Tes mots sont beaux, courage Alphonse, je t’embrasse fort!

  18. lilu permalink
    25 novembre 2015 09:52

    Le coeur qui se fend à la lecture de ces jolis mots ….De tout coeur avec toi.

  19. Athéna permalink
    25 novembre 2015 13:48

    Je suis désole… je te souhaite beaucoup de courage à toi et à ta famille

    • 25 novembre 2015 16:24

      Merci Athéna! Je sais qu’il faut du temps, mais je me donne vraiment les moyens d’aller de l’avant. La vie continue, quoi.

  20. lisbeth permalink
    25 novembre 2015 13:54

    toutes mes pensées, ton texte est magnifique et émouvant. MERCI!

  21. Emma permalink
    25 novembre 2015 16:28

    Que toute ma tendresse et mon courage vous entoure Alphonse

  22. DIOUF permalink
    25 novembre 2015 17:12

    Bonjour Alphonse,

    j’aimerais te transmettre des « câlins par internet »…

    J’essais de contenir mon émotion à la lecture de ton billet, je suis au boulot…

    J’ai réalisé en lisant ces mots, qu’en devenant moi-même maman, ma fille vivrait (je l’espère!) un jour cette étape… Et cela m’a rendue triste. J’aimerais que la vie ne soit que belle pour elle…

    Et je me suis finalement dit que ta maman aimerait sûrement que la vie ne soit que belle pour toi aussi…

    Plein de câlins

    Tinoo

    • 26 novembre 2015 20:28

      Merci beaucoup Tinoo! Tu m’as l’air d’être une maman très aimante et crois-moi, tout ce que tu donnes à ta fille aujourd’hui l’aidera à être plus forte demain. Ma mère ne supportait pas de nous voir tristes, alors on fait au mieux. Bisous

  23. Agathe permalink
    25 novembre 2015 19:45

    A moi non plus, elle ne m’a pas fait signe, le dernier avant l’ultime séparation, mais elle est là, tout le temps, parce que je le veux, parce c’est maman. Je vous accompagne par mes pensées douces.
    Agathe

    • 26 novembre 2015 20:32

      Merci Agathe! Je suis désolée pour votre maman. C’est vrai que quand on perd un être cher, il ne disparaît jamais vraiment, en fait. Et je pense beaucoup à elle, parce que j’en ai envie, besoin.

  24. flyingelectra permalink
    25 novembre 2015 22:47

    Je me réjouissais de te lire à nouveau et puis j’ai compris ! Un petit mois et tes mots sont très touchants et très forts. Elle est dans ton coeur et ça c’est indéfectible. J’ai perdu mon papa assez jeune. J’avais à peine 20 ans et je vivais très loin, en Amérique. Malheureusement, c’était un week-end férié et à l’époque pas de portable, j’étais partie chez une amie américaine, sans prévenir. 5 jours. De retour, la voix très émue de ma mère sur mon répondeur. Il avait 47 ans. Une mort soudaine, son coeur s’est arrêté, dans la rue, comme ça, sans prévenir. Et l’enterrement déjà passé (crémation et cendres dispersées). Mon père n’était plus qu’un avis de décès dans le journal. Je ne sais pas pourquoi je te dis ça, mais je te remercie de pouvoir dire que tu as pu lui toucher le visage, lui serrer la main.
    Il y a deux ans, ma mamie d’amour s’en est allée dans son sommeil. Nous sommes allées la voir, reposer là, endormie à jamais et elle, si coquette toute sa vie, elle n’était pas maquillée. Ma soeur et moi avons sorti son maquillage, sa brosse à cheveux. On était tellement heureuses de pouvoir « encore » prendre soin d’elle et être sûre qu’elle serait la plus belle pour aller danser car je suis que où elles sont, il y a de la musique, du champagne et qu’elles dansent dansent dansent ! Grosses bises

    • 26 novembre 2015 20:35

      Merci pour tes mots, de t’être livrée ici. Ca me touche énormément. Je n’ose même pas imaginer ce que tu as dû ressentir quand tu as appris le décès de ton papa. Et pour ta grand-mère… Wow. Ce que ta soeur et toi avez fait est tout simplement magnifique. J’ai été très émue en te lisant.

  25. 26 novembre 2015 10:26

    C’est toujours trop tôt, toujours, et en même temps la route continue, tes pas dans les siens et sa main qui te guide, invisible. Je t’embrasse, Alphonse.

  26. 26 novembre 2015 11:30

    J’ai perdu ma mère il y a maintenant un peu plus de 5 ans. Une maman infiniment douce et sublime qu’une maladie immonde a terrassée en quelques mois alors qu’elle n’avait que 58 ans. Je ne vais pas vous mentir, j’ai ensuite vécu l’enfer de cette tristesse indicible qui se glisse partout…. mais ce que j’aimerais surtout vous dire (pour vous aider, vous soutenir, vous accompagner) c’est que l’on vit ce deuil en lien étroit avec les derniers moments vécus ensemble, ceux où l’on savait que la mort était toute proche. Vous dites merveilleusement bien que vous l’avez entourée, touchée, accompagnée. Vous lui avez parlé et chanté cette si belle chanson. Toutes ces choses sont des trésors immenses. Ils vont vous aider, vous verrez. Ils seront vos meilleurs alliés pour faire ce chemin très personnel du deuil. Je vous souhaite beaucoup, beaucoup, beaucoup de douceur, de patience, de calme, de réconfort. La vie va reprendre, belle, forte et encore plus vibrante. Je vous embrasse.

    • 26 novembre 2015 20:49

      Merci infiniment pour vos mots, Virginie. Je suis désolée d’apprendre que vous avez vécu une situation similaire. Je suis d’accord avec tout ce que vous dites. Ca n’a pas été toujours facile, mais je savais que ma place était à ses côtés et nulle part ailleurs. Et puis il y a eu des instants magiques, d’une douceur extrême… Si vous saviez combien ça m’aide! Je vous embrasse aussi. Fort!

  27. La Fée Cloclo permalink
    26 novembre 2015 14:11

    Depuis plusieurs mois je pense beaucoup à toi. Tu avais déjà posté un billet sur ta mère. Je me demandais…. 😦
    Je suis ton Insta, j’attendais l’annonce d’un nouveau billet ici…Je passe aussi régulièrement « voir » s’il y a quelque chose de neuf
    J’ai plusieurs fois eu envie de t’envoyer un mail pour prendre des nouvelles (ça se fait pas, on ne se connait pas, tu vas me prendre pour une détraquée !)
    C’est malheureusement une tragique nouvelle que j’apprends en découvrant ton post 😦
    Tu as su mettre de jolis mots et laisser transparaitre ton émotion ❤
    Je te souhaite de l'amour, de la douceur, du réconfort ainsi que de la force, du courage et de la sérénité
    Prends bien soin de toi
    Je t'embrasse

    • 26 novembre 2015 20:56

      Merci beaucoup pour tes mots, ta fidélité. Si tu m’avais écrit un mail je ne t’aurais pas pris pour une détraquée, t’inquiète. Et puis étant moi-même plutôt mal structurée, je serais bien mal placée pour te juger 😀 A bientôt pour un billet plus léger, promis (que j’annoncerai sans doute sur instagram. Pour celui-ci, je ne le sentais pas.) Bisous

  28. 26 novembre 2015 21:08

    Au début j’étais contente de voir que tu revenais sur ton blog, ensuite j’ai lu, et encore après j’ai pleuré (c’est juste la fatigue, ne vas pas croire que j’ai un coeur).
    Beaucoup, beaucoup de courage, de bisous et de paillettes pour passer cette période ❤

    • 27 novembre 2015 18:16

      ÉVIDEMMENT que c’est la fatigue. Tu es épuisée mon petit Spaghetti, va donc te recoucher. (Merci ❤️)

  29. yosso permalink
    26 novembre 2015 22:38

    Accompagnée avec la même douceur et délicatesse que l’on sent à travers ton message, ta maman n’a pu que partir avec un sourire dans le coeur….

    • 27 novembre 2015 18:18

      Avec mes frères et mon père on a fait tout ce qu’on a pu pour qu’elle se sente bien. Un sourire dans le coeur… Je l’espère. Merci pour cette belle image !

  30. 27 novembre 2015 11:43

    Pour ma part ça fait 15 ans que je vis sans elle, on était des minots avec mon frère (bon lui c’est toujours un minot), les accidents ça pardonnent pas.
    Mais la vérité c’est qu’il n’y a pas de « bon » âge pour perdre ses parents. On est toujours meurtri.
    Au début on pleure tous les jours, puis moins, puis un jour on ne se rappelle plus la dernière fois qu’on a pleuré, donc ça donne le sourire… bon y a toujours des rechutes.
    Pour ma part je continue à lui parler, et je suis sûre de la sentir parfois. Folle moi ? j’en ai rien à foutre j’aime comme je veux et comme je le peux.
    Je te souhaite beaucoup de tendresse.
    Je te suis sur IG, embrasse le chien d’anniversaire pour moi, il déchire !

    • 27 novembre 2015 18:25

      Il n’y a pas de bon âge et on a beau se préparer, on n’est jamais prêts. Je ne peux même imaginer ce que ça a dû être pour ton frère et toi. Quant à lui parler… Tu as bien raison. Chacun fait comme il veut/peut. Je ne le fais pas, mais apparemment c’est quelque chose de plutôt commun. Je ne t’internerai donc pas. Enfin pas pour ça 😀 Le chien d’instagram est un ballon. Il est en pleine forme. Increvable!

  31. Inco permalink
    28 novembre 2015 21:02

    J’étais ravie à l’idée de te relire petite Alphonse! Surtout vu ma petite forme du jour…
    Tu es si pleine de vie et de tocs 😉 que ça donne toujours un ptit coup de fouet raffraichissant de lire tes notes!
    Au lieu de ça j’avoue que 2 grosses larmes ont roulé sur mes joues.
    Je suis navrée pour toi.
    Mon père s’est donné la mort j’avais 27 ans. Ça laisse à jamais une belle cicatrice ce genre d’évènements… Même 7 ans après…
    Je ne te connais pas vraiment mais je ne te souhaitais pas ça… J’espère que l’absence sera la plus douce possible et que tu retrouveras très vite le chemin de l’amusement qu’il ne faut faut surtout pas quitter trop longtemps! 🙂
    Bizz bizz!

    • 30 novembre 2015 19:54

      Merci beaucoup Inco! Je ne te connais pas non plus mais je suis vraiment désolée que tu aies perdu ton père de cette façon 😦 Tu dis que ça fait 7 ans… j’aurais quand même voulu trouver les mots, mais je n’y arrive pas. Quelle force tu as dû avoir! Le prochain post sera beaucoup plus léger, car comme tu le dis si bien, il ne faut pas s’arrêter de s’amuser pour autant. Au contraire!

  32. Audrey permalink
    28 novembre 2015 22:33

    Quelques larmes j’ai versé… Pleins de de pensées s’envolent vers toi!

  33. BambouOrchidée permalink
    30 novembre 2015 10:00

    Oh mon Alphonse adorée, je suis tellement désolée de lire ces lignes. Je pense très fort à toi, et si tu as eu beaucoup de chance d’avoir eu une si merveilleuse maman, elle a eu aussi énormément de chance d’avoir eu une fille si adorable. Toutes mes pensées vont vers toi. Je t’embrasse.

    • 30 novembre 2015 19:55

      Merci Bambou ❤ Je t'embrasse aussi (tellement chouette de te relire!)

  34. 30 novembre 2015 14:35

    Il y a bien longtemps que je ne suis pas venue laissé un message , j ai perdu un être très cher , je suis au Japon il était en France , j ai pas pu lui dire au revoir, je n’ai pas pu lui serrer la main l’embrasser lui dire au revoir , aujourd’hui j’ai encore du mal à me faire à l’idée qu’il soit parti, quand j’ai lu ton texte je me suis effondrée . Tu es une belle personne Alphonse , tu m’as fais rire et aujourd’hui tu m’as fait pleuré, merci pour partager ses moments si douloureux avec tes lecteurs , jaimerai tellement faire quelque chose pour toi , mais ça ne servirait à rien alors ce soir je vais allumer une bougie pour ta maman .doux baisers ma chère Alphonse .

    • 30 novembre 2015 20:10

      C’est vrai que j’ai eu de la chance et j’imagine combien ça doit être difficile pour toi 😦 Car même si j’ai pu passer du temps à ses côtés, j’ai encore du mal à réaliser qu’elle n’est plus là. Pensons à ceux qu’on a perdus et honorons-les en distribuant à notre tour tout le bien qu’ils nous ont fait. Merci pour tes mots, pour la bougie, tu ne peux pas savoir combien tous ces messages me touchent ❤

  35. Juliette permalink
    30 novembre 2015 14:43

    Plein de pensées…
    Juliette

  36. laurence (@lopalomita) permalink
    2 décembre 2015 15:48

    Oh Alphonse, je passe ici régulièrement et vois tes jolies photos sur Insta ou Twitter… j’étais toute contente de te relire, te disais que tu nous manquais… et je te découvre en peine… toi si jolie, si espiègle et girly… so sorry… je te présente mes condoléances et te fais plein de hugs d’amitié et des bisous pour affronter la suite et reprendre des forces ❤

  37. Céline permalink
    3 décembre 2015 20:49

    je passe régulièrement vérifier si un petit billet n’était pas apparu …et hélas cette triste nouvelle…plein de courage et de gros GROS bisous ❤

  38. Frédeborêves permalink
    8 décembre 2015 22:00

    Si tu regardes derrière tu es triste, si tu regardes devant tu as peur, regarde à côté, elle sera toujours là… Je ne sais pas de qui est cette pensée mais elle aide … Amicales pensées.

  39. Bynoëmie permalink
    10 décembre 2015 08:48

    Oh je découvre cet article… Je suis tellement désolée… Je te souhaite plein de courage ❤❤❤
    Vu ta façon de « l’écrire » elle a dû être une maman comblée ❤
    Martin (bébé Prague 😉) et moi t’envoyons de gros bisous de réconfort !

  40. SophieLdn permalink
    10 décembre 2015 16:45

    Ca faisait un moment que je n’étais pas venue par ici, Et puis aujourd’hui je pensais à toi. Grosse boule au ventre en decouvrant cet article. Un milliers de bisous ❤

  41. Chris permalink
    10 décembre 2015 17:17

    Plein de pensées pour toi et ta famille ❤ ❤ ❤

  42. Kaouthar Trojette permalink
    14 décembre 2015 20:31

    Premier commentaire sur ton site que je suis avidement depuis quelques années. Que d’émotions, je suis très touchée que tu partages cela avec nous. J’ai vu Still Alice hier soir et j’ai pleuré comme une madeleine. Pleins de pensées pour toi et ta famille ❤ ❤ ❤

  43. BeneMo permalink
    18 décembre 2015 16:35

  44. 20 décembre 2015 23:44

    Alphonse, je suis tellement désolée de lire cela. Je suis de tout coeur avec toi et t’emvoies plein de courage (meme si c’estt ridiculement peu).

    Plein de bisous en ces temps difficiles

  45. Caroline permalink
    23 décembre 2015 21:21

    On est riche et rempli de ce que nos parents nous ont légué 🙂
    Tu es un peu d elle.
    Je t embrasse fort

  46. Christelle permalink
    31 décembre 2015 00:55

    Oh Alphonse, je découvre ce soir tes dernières publications. D’habitude elles me font beaucoup rire, mais celle-ci m’a fait monter les larmes instantanément… Car j’ai vécu la même chose à quelques jours près… Ton texte, très beau, résonne particulièrement en moi. Je ne saurais pas quoi te dire de mieux que tout ce qui a été dit précédemment, car je me sens encore perdue, surtout en cette période de fêtes… Je suis avec toi par la pensée et si je le pouvais, je te serrerais très fort dans mes bras. Merci Alphonse de continuer à écrire sur ton blog.

  47. Seleiah permalink
    2 janvier 2016 15:57

    … A chacun de tes longs silences je craignais un tel moment… Je suis désolée même si aucun mot ne suffit à rendre cela moins difficile.. Je ne te connais pas mais t’embrasse bien fort… Ta maman avait de la chance d’avoir une fille comme toi tout comme tu avais la chance d’avoir cette maman…

  48. lavieaicnq permalink
    14 janvier 2016 09:45

    Très très beau…!!!!!
    Quel joli texte, quelle jolie maman!

  49. 21 janvier 2016 16:33

    Oh… je me réjouissais de ton retour ici, j’ai voulu lire les nouveaux posts dans leur ordre de publication, et puis BAM… je tombe sur ces tristes nouvelles, et ce très beau texte.
    On ne se connait pas en vrai, mais je t’envoie mes pensées les plus sincères et réconfortantes. J’ai sensiblement le même âge que toi, ma petite maman a traversé il y a quelques temps un épisode de santé turbulent, et s’en est finalement sortie, mais je n’ose imaginer ce que serait ma vie sans elle, ses conseils, son écoute et ses lubies.
    Enormes hugs virtuels.

  50. 21 janvier 2016 21:21

    Douces pensées

  51. Laura permalink
    28 octobre 2016 10:18

    Tellement beau et touchant.
    J’ai perdu mon père il y a deux ans.. Je comprend ta peine. Avec le temps la peine ne part pas mais comment dire on s’habitue.. Pour ma part je vie sereinement avec ét j’ai toujours l’impression qu’il est là avec nous.

  52. 18 avril 2017 21:45

    Bonjour Alphonse ,
    ton texte m’a beaucoup touché et je trouve que tu es très courageuse.
    Tes articles sont supers et ton humour irrésistible.
    J’attend ton prochain article avec impatience
    Bisous bisous
    Sharméla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s