Skip to content

Les gens

23 mai 2013

J’adore les gens.

Vous le savez bien.

Tenez, par exemple. Il y a quelques temps, j’étais à un dîner. Il y avait une femme. Appelons-la Graziella.

Graziella, on ne la connaissait pas, mais je l’ai tout de suite bien aimée. Très serre-tête, très bavarde, AUCUN filtre entre son cerveau et sa bouche. C’est donc tout naturellement  qu’elle nous a raconté –  entre ses vacances au ski et la description de son appart de 350 mètres carrés sur trois niveaux dans l’un des quartiers les plus chers de Londres – qu’elle mettait une baffe à ses enfants à chaque fois qu’ils rentraient de la piscine, parce que c’est à cause, je cite, « de gens comme eux qui pissent dans les piscines » qu’elle a chopé des chlamydia. Bon. On n’a pas trop osé regarder son mari, mais si vous voulez mon avis, s’il avait pu, il se serait étouffé avec la patate chaude qu’il avait dans la bouche.

J’aime aussi beaucoup Luigi, un ami de Gérard. Une fois, on était dans un resto à fondue. Mais comme Luigi n’en mange pas, il a débarqué avec son propre fromage et a demandé qu’on lui fasse une raclette. Le serveur a dit non.

Non, vraiment, j’adore les gens.

PAR CONTRE.

Les gens sur le quai du métro, plantés devant les portes et qui empêchent les autres de sortir : sérieux, un jour je risque de devenir violente.

Les vendeuses qui me suivent à la trace et qui remettent en place tous les cintres que je touche :  ben moi, ça.me.rend.COUCOU.

Les couples qui ne peuvent pas s’empêcher de se tripoter pendant que vous leur parlez : MAIS POURQUOI VOUS FAITES ÇA? (On connaît des gens comme ça. Après le premier dîner, j’ai dit à Gérard : « s’il te plaît. Plus jamais. Pendant que je discutais avec la fille, son mec avait son bras autour d’elle et lui caressait les seins. » Gérard a dit « ok ». (On les a revus.) Bref. J’ai raconté l’histoire à Becca, notre copine rosbif, et elle m’a dit : « oh mais ça c’est rien! Avec Jim, on a un ami qui a tendance à être très démonstratif. Un jour, on était les quatre à table. Soudain, il s’est mis à LÉCHER LA JOUE de sa nouvelle copine. C’était très embarrassant. »

Les radins : à vrai dire, ils me fascinent. Donc si vous avez une petite histoire à me raconter, je suis tout ouïe.

Les gens (mes parents) qui m’appellent par FaceTime : Alphonse. 37 ans. Propre. Fait son lit. Cherche à être confiée à l’adoption. Email si intéressés. Pas sérieux s’abstenir.

A part ça, j’adore les gens. Pas vous?

Blouse : Anthropologie / Jean Maje (été 2012) / Boots Ash (hiver 2012) / Sac Swildens (été 2012 )/ Veste en jean H&M (bon. Il fait encore un peu froid pour la mettre. N’est pas Anglais qui veut, hein. Notez le rayon de soleil. HA!)

113 commentaires leave one →
  1. Géraldine permalink
    23 mai 2013 22:33

    trop cool de te lire! bonne nuit!!

  2. 23 mai 2013 22:49

    Il y a tout un tas de gens bizarres, drôles et énervants un peu partout.
    On est plus ou moins disposés à les supporter ou à les accepter.
    Quand j’en ai marre des gens je reste chez moi, dans la mesure du possible sinon, je reste dans mon coin (au bureau ou ailleurs) et il m’arrive même de dire que j’ai envie d’être seule et tranquille donc pas de bavardage et gestes intempestifs, ce qui ne signifie pas (forcément) que je les déteste.

    • 24 mai 2013 12:38

      J’adore le « forcément » entre parenthèses 😀 Qu’ils soient bizarres, drôles ou énervants, les gens (dont ni vous ni moi ne faisons, bien entendu, partie) me font rire!

  3. sarah m permalink
    23 mai 2013 22:55

    Tu réclames une histoire de gens radins donc je raconte. 🙂
    Je connais une tante de mon mari qui pendant toute l’enfance de ses enfants a compté ce qu’elle payait (écoles privées, voyages, vêtements…). Une fois ses enfants adultes, elle leurs a demandé de lui remboursé ses frais.
    Le plus incroyable c’est qu’ils continuent de lui parler.

    • 24 mai 2013 12:40

      Hohoho alors ça, c’est de la bonne histoire de radins! Du fond du coeur, MERCI 😀

  4. ladyfafa permalink
    23 mai 2013 23:03

    My God! Mais ils sont fous! Chère Alphonse ravie de te relire aussi vite je viens d’acheter une paire de chaussures un poil trop chère sur Asos (encore ces Brits) je me sens coupable mais ça va mieux là, je me dis que y’a pire- même si rien n’est logiquement connecté tu en conviendras 🙂 Tiens bon!

    • 24 mai 2013 12:41

      Règle numéro 1 : ne jamais se sentir coupable quand on vient d’acheter une paire de chaussures. JAMAIS. Je suis fière de toi, moi 🙂

  5. 23 mai 2013 23:33

    C’est fou… en te lisant ( et en me tordant de rire), je me dis que je ne dois pas me gondoler juste avant d’aller dormir, parce que, après, je n’ai plus sommeil ! 😉

    • 24 mai 2013 12:43

      Bon. Si tu as un bon anti-cernes, je suis preneuse parce qu’aujourd’hui, je ressemble un peu à ma grand-mère 🙂

  6. Val Làô permalink
    23 mai 2013 23:38

    J’adore ce que tu nous racontes là, ça me fait rire, mais rire ! (« Aucun filtre entre son cerveau et sa bouche » = uppercut génial)
    Bon après, moi, les gens qui font des trucs considérés comme bizarres par d’autres, j’aime assez, et personnellement voilà bien longtemps que, inversement, je me suis débarrassée du regard des autres sur moi. Je m’en fous royalement. Et heureusement parce que j’habite dans un environnement ultra-rural et que donc tout le monde me connait. Si je m’attachais au qu’en dira-t-on, je ne vivrai plus !
    Je suis donc capable d’aller chercher ma fille de 15 ans à la sortie de la fête où elle était invitée vêtue d’un genre de pyjama (ce qui heureusement la fait beaucoup rire !)…
    Mais je ne gifle jamais jamais mes filles !

    • 24 mai 2013 12:48

      Non mais moi aussi J’ADORE les comportement dits « bizarres »! Tu as bien raison de faire comme bon te semble! Et puis je me suis récemment acheté un pantalon de pyjama que j’aime tellement que je le porterais bien pour sortir (si j’étais un peu plus zinzin :-))

  7. 24 mai 2013 00:29

    Mouahaha je pensais qu’il n’y avait aucun filtre entre ma bouche et mon cerveau (ou le contraire en fait) mais Graziella me bat 😀

    Moi ce qui me rend dingue, c’est le contraire : les gens qui font un pas dans le métro et s’arrêtent. Juste la… Dans le passage et toi tu dois te jeter entre les portes qui se ferment, en poussant un petit cri parce que t’as peur des portes de métro qui sonnent. Alors que le wagon est vide. Je les pousserais bien sous e métro,

    Et c’est le vendeur/homme de sécurité du Nisa prés de chez moi, C;est un magasin de 9 m2 avec deux allées, mais ils ont mit un gars dans le fond pour surveiller qu’on ne vole rien. Et il me suit partout d’un air suspicieux (enfin, j’aime a croire qu’il surveille tout le monde, pas juste moi).

    Ca fait du bien de te relire Alphonse

    • 24 mai 2013 12:50

      HA! Moi aussi y a un type de la sécurité qui n’arrête pas de me regarder d’un air suspicieux ET CA M’ENERVE TELLEMENT! Merci Toutouille 🙂

  8. 24 mai 2013 01:31

    Peut être que l’individu qui léchait le visage était un chien dans son incarnation précédente 😀 ? Vous êtes entourée d’excentriques, j’adore…
    Pour ceux avec qui j’ai du mal, idem que vous, sauf que j’exècre les radins.
    Je n’ai pas une histoire mais une centaine, je pensais même à écrire un livre…
    Exemple : une famille qui habite face aux Invalides (donc pas vraiment dans le dénuement) qui passe la moité de leur nuit à éventrer TOUTES les poubelles de l’immeuble, pour récupérer une petite cuillère. En argent massif, me diriez vous ? Héritée de la grand-mère ? NON, en alu, comme on en trouve dans les cantines…
    Le coup des enfants, trop fort… Sarah M 😀

    • 24 mai 2013 12:52

      Oui, j’aime beaucoup les gens un peu étranges, vous savez! Peut-être aussi parce que du coup, je sens que je ne leur fait pas peur 🙂 (Les gens que vous décrivez, Elisabeth… JE VEUX LES RENCONTRER.)

      • 24 mai 2013 23:29

        Moi aussi, j’aime ce qui sort de la « norme » 😀
        Envie de les aider à chercher la petite cuillère ?
        Désolée, c’était il y a 30 ans, quand j’étais jeune fille au pair et vous à la maternelle 😀

  9. 24 mai 2013 05:46

    je dirais qu’il y a « gens  » et « gens » 😉 certains sont spaces, je déteste ceux qui jugent les gens et leurs enfants sans arrête, suis pas claire, mais il est tôt ;D
    biz

    • 24 mai 2013 12:54

      Au contraire, tu es très claire! Les gens qui jugent pour de vrai, je ne les aime pas beaucoup non plus! Bonne journée!

  10. 24 mai 2013 05:56

    Ma daiiiii Alphonse ! Graziella è il nome di mia Mamma !!!
    Nan mais les gens…. Et ceux qui se curent le nez au feu rouge, en se regardant dans le rétro ?!

  11. 24 mai 2013 07:09

    et les gens qui te coupent ta haie mitoyenne AU PRINTEMPS et en PLEINE floraison? ouééé!!
    Bon, sinon,d’accord avec toi pour l’étalage public de tripotage, c’est gavant…

    • 24 mai 2013 12:55

      Massacre à la tronçonneuse pour ceux qui ont osé coupé ta haie fleurie 😀

    • val d'arr permalink
      25 mai 2013 21:40

      1er commentaire (parce que suis trop contente qu’Alphonse soit de retour) Ben nous, c’est la voisine qui a coupé le lierre à la racine (racines de notre côté…) pendant les vacances d’été…je vous ai dit qu’on la fournissait en abricots et prunes du jardin toutes la saison?
      Mais où est la tronçonneuse j’vous dit!!

  12. 24 mai 2013 07:53

    hahaha !!! Moi c’est ta blouse que j’adore 😉

  13. 24 mai 2013 08:27

    Ah ouais, le tripotage public, cette plaie … Une de mes amies et son copain étaient comme ça, pas à se tripoter mais systématiquement à se rouler des pelles langoureuses, tant et si bien que j’avais fini par refuser de sortir avec eux s’il n’y avait personne d’autre (c’était plus la chandelle que je tenais, c’était un luminaire). (Je dois dire que ça va mieux depuis qu’ils ont rompu leurs fiançailles)

    Une question me taraude, Alphie : t’arrive-t-il de mettre des robes ? Des jupes ? (Ton mariage ne compte pas, je te vois venir)

    • 24 mai 2013 13:00

      Ah ben oui, ça a dû les calmer de rompre leurs fiançailles! Hahahahahahaha! Pour répondre à ta question, non. Enfin peu. C’est dommage, parce que j’adore. Mais je crois que j’ai un problème avec ça. J’ai toujours beaucoup de mal à trouver la coupe qui me plaît/me va/ne fait ni trop fifille ni trop dadame ni trop mémère. Mais si tu as des idées à me soumettre, je veux bien 😉

      • 24 mai 2013 13:13

        J’aimerais bien, mais je ne sais pas ce qui te plaît, et mon petit doigt me dit qu’on n’a pas vraiment les mêmes goûts en la matière 😉

        • 24 mai 2013 14:26

          Je crois que moi non plus, je ne sais pas trop ce qui me plaît, en fait. On est mal, Anna. On est mal.

          • 24 mai 2013 17:34

            Pas le moindre petit bout de commencement de début d’idée ? Tu viens de saborder ma carrière de personal-stylist-shopper, j’espère que tu en as conscience.

  14. 24 mai 2013 08:49

    Bonjour Alphonse !
    Oui, c’est absolument horripilant ces vendeuses qui remettent les cintres juste après notre passage !!! Je les claquerais ! Ensuite, pour ce qui est des radins, je travaille justement avec la personne la plus radine jamais connue capable d’inviter son équipe à sa demande et de leur faire payer chacun leur part, tout ça parce qu’il refuse de faire une avance de frais qui lui seront pourtant remboursés ! Classe l’invitation, non?

    • 24 mai 2013 13:13

      Bonjour toi! Le comportement de la personne que tu décris est, en effet, épouvantable. A mon tour de te raconter. Une fois, j’étais au resto avec plusieurs personnes. A la fin du repas, chacun paie sa part en espèces. Un des types qui était là prend notre argent et paie le tout par carte. Soit. Sauf qu’en partant, il prend la facture et dit : « je vais faire passer ça en note de frais ». Connard.

  15. 24 mai 2013 09:12

    bon, je plaide coupable pour le tripotage en public. Au début de notre relation, on était comme ça avec mon mari, on se bécotait tout le temps, c’était très passionnel (bon faut dire aussi comme excuse qu’on ne vivait pas dans les mêmes villes, presqu’à un bout de la France l’un et l’autre et donc on ne se voyait pas forcément tous les week ends et quand on se voyait, ben … ). Mais maintenant (malheureusement peut-être ??? 😉 ) on sait se tenir. T’en connais quand même des gens bizarres (ceci étant des nanas avec aucun filtre entre le cerveau et la bouche, j’en connais pas mal depuis que je suis expat, y a t’il un lien ? Je pense qu’on peut envisager de se poser sur la question … )

    • 24 mai 2013 13:16

      Bon. Faute avouée à moitié pardonnée. Cela dit, HEUREUSEMENT que maintenant vous savez vous tenir 🙂 Oui, je connais pas mal de gens un peu dingos. Mais j’adore! Pour ce que tu dis des expats, pas impossible qu’il y ait un lien. Je vais aussi y réfléchir, tiens!

  16. 24 mai 2013 09:19

    Les radins, les radins… voyons voir. Je n’ai que l’anecdote classique : le mec qui repart avec sa bouteille. Sinon, j’adore les nanas qui dézinguent leur mec en public et pas au 2° degré. Là, vraiment, c’est le pire. Ca arrive aussi de la part des mecs mais je le vois quand même plus souvent de la part des filles. Genre : « il n’a même pas été capable de négocier son salaire » ou « je fais tout à la maison, on dirait que je suis sa mère ». Là, j’hésite entre tuer la nana et offrir un billet d’avion pour LA au mec, histoire qu’il prenne des vacances.

    • 24 mai 2013 13:18

      Le mec qui repart avec sa bouteille : guillotine 🙂 Pour les filles que tu décris, je suis d’accord avec toi : pas drôle et humiliant, par dessus le marché. Des vacances à L.A (billet simple) me semble être une excellente idée!

  17. La Fée Clochette permalink
    24 mai 2013 09:40

    Aaaaaaaaaah ! Alphonse de retour pour de vrai 🙂

    Les gens…..J’adore cette réflexion d’une petite fille à sa maman (sur le quai d’une gare): « Dis maman, pourquoi on n’est pas des gens, nous ? »
    Si ça c’est pas d’la philo… ! 🙂

    • 24 mai 2013 13:19

      Parce que ni toi, tu moi, ni cette petite fille ne font partie des GENS, voyons 😀

  18. 24 mai 2013 10:02

    Ouh là là, les gens… je pourrais en écrire un livre (en 3 tomes au moins!). Le métro, ouais, certainement le pire endroit pour voir l’humanité dans toute sa splendeur en pleine action (et encore plus les jours de grève…). Moi, j’ai détesté la gonzesse assise à côté de moi sur les strapontins (un jour pas trop bondé donc…) qui a dégagé ses cheveux de la main (tu sais, ce geste si féminin, si désinvolte, si gonzesse quoi!). Ouaip, sauf que je me les suis pris dans la gueule ses cheveux (excuse-moi on n’a pas gardé les cochons ensemble, alors bon on va peut-être faire connaissance avant de passer à l’étape je te mange par les cheveux…) et puis, et surtout, visiblement mademoiselle ne s’était pas racheté de shampoing depuis la semaine d’avant, lorsqu’elle avait terminé sa dernière bouteille (non mais allôôô quoi!). Bref, j’ai adoré!…

    • 24 mai 2013 13:21

      RAAAAAAAH pareil que toi pour les cheveux! Ca m’est aussi arrivé plusieurs fois. In-su-ppo-rtable. (autre comportement hautement énervant – et franchement dégueu – les gens qui se liment les ongles dans les transports. Avec la poudre d’ongles qui vole partout.)

      • Natacha permalink
        24 mai 2013 16:08

        Bonjour Alphonse,

        Je vous suis depuis un petit moment avec beaucoup de plaisir sans jamais avoir franchi le pas de vous écrire. Mais le coup des ongles dans le métro ne me laisse d’autre choix que de vous dire JE VOUS ADORE !!!!

      • Clemence la balance permalink
        9 juillet 2016 11:35

        Chez mon meilleur ami il y avait cette petite boîte en argent finement ciselée posée sur la table basse du salon. Un jour, subjuguée par sa joliesse, je l’ai manipulée puis ouverte… Las. On ne connaît jamais vraiment les gens… Il y mettait depuis pas mal de temps visiblement ses ongles de mains et de pieds. Je pense que ce trouble porte un nom… Je crois que ce qui me fascine le plus c’est qu’il ait mis sa petite collection à portée de tous! Le goût du risque? Une manière d’exposer partiellement son intimité? Il n’a jamais pu nous fournir une explication rationnelle mais depuis quand je dors chez lui, je rince la douche à grands jets après mon passage, je crains qu’il ne collectionne d’autres choses kératinés…

  19. ijee permalink
    24 mai 2013 10:02

    Toi, tu es une des « gens » que je préfère quand même. Ca ne faisait que 1 mois? J’ai eu l’impression que c’était 6. C’est le miracle de la multiplication! (si ça pouvait marcher avec mes pompes! on achète une paire, et on nous en donne 6!!).

    On peut être friande d’humanité, et rester perplexe face à certains de nos congénères. En fait, la plupart du temps je dois passer pour une ahurie : la question que je me pose le plus souvent à moi-même, c’est « mais pourquoiiiiiii??? », et donc ma tête de circonstance est composée d’un sourcil gauche levé, une moue de côté, et un regard qui semble interroger une boule de cristal…

    Le comble de la radinerie? Ma contrôleure de gestion, que je surnomme affectueusement kiki de mongolie, est la compagne d’un goujat. Mais, heureusement pour elle, elle ne s’en rend même pas compte, car elle nous raconte avec délectation et moultes détails tout ce qu’il lui fait subir.

    Qqes exemples :
    – quand il l’a invitée chez lui pour la 1ère fois, il lui a généreusement offert un verre d’eau du robinet
    – quand il achète une baguette, il reporte la dépense dans les comptes du ménage pour diviser par 2
    – il l’oblige à faire ses courses uniquement à leader price et presque que des plats tout prêts(pas d’enfants, et 2 belles situations professionnelles)
    – quand sa voiture est tombée en panne, elle a du prendre durant un mois le train (1h) et marcher 45 minutes pour aller à la gare, en longeant une autoroute, et pas une seule fois, il ne l’a déposée ou venu chercher avec sa voiture à lui…
    Bref. L’avantage, ça fait passer tous les autres mecs de la terre pour des princes charmants!!

    Je te lèche la joue droite pour te voler un peu de ton glow… 🙂

    • 24 mai 2013 13:26

      C’est drôle ce que tu dis! Parce que cette nuit, je n’ai pas trop bien dormi, et aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir 222 ans. LES MIRACLES DE LA MULTIPLICATION 😀 A part ça, je ne sais pas qui est pire : ta collègue ou son mec. Bon, l’avantage c’est que tu dois te délecter de ses histoires (enfin, ce serait mon cas. Et d’ailleurs, je te remercie de les partager ici. Ca m’emplit de bonheur.)

    • laurence permalink
      24 mai 2013 15:01

      voila aussi ce qu’on aime chez Alphie :c’est les commentaires des copines ! et là franchement ta collègue kiki tient le top du top du goujat : dis tu peux pas encore nous en raconter des anecdotes qu’on se marre ou qu’on se fasse des « nan c’est pô possible ça » 😉

  20. 24 mai 2013 10:14

    Moi j’ai plein d’histoires de radin(e)s à raconter mais je dirais rien ici, certain(e)s lisent ce blog si ça se trouve et risquerait de se reconnaître.

  21. 24 mai 2013 10:14

    et risqueraiENt pfffff

    • 24 mai 2013 13:27

      Tu ne peux pas me faire ça. Je t’assure que ces personnes ne me lisent pas. D’ailleurs, personne ne me lit. Allez, BALANCE!

  22. caroline permalink
    24 mai 2013 10:24

    y’a un « gens » qui me demande sur facebook d’être son amie… alors je regarde son profil, mais tout est bloqué, ses amis, ses photos.. tout.
    ca m’énerve!!!
    toujours sur facebook, le gens qui dit « à l’hopital, pas la joie… » ou « je suis presque mort.. » et rien… pleins de cons comme moi, demande « ben quoi??? » « que passa?? » …. et aucune réponse….. ca pourrait me foutre un herpes generalisé!!!!!!!!

    sinon j’aime bien les gens qui se la petent parce qu’ils ont l’air RI DI CU LE ! et moi, ça m’eclate!!!

    et je me souviens d’un diner mondain, ou chacun y allait de ses etudes, de son boulot, et là, un mec est arrivé, et a raconté qu’il fourrait des saucisses, et qu’il avait bossé dans un parc zoologique pour recupérer les merdes des oiseaux pour en faire des galettes bio pour les bobos….

    j’ai pleuré de rire toute la soirée, j’ai bien vu son manège, mais les autres non. les coincés du cul avec leur coupe posaient mille questions…..

    c’etait une bonne soirée.

    Ce mec est devenu mon pote. il est informaticien.

    j’aime pas les vieux qui ont le temps et qui vont en meme temps que moi faire leurs courses à 19H.

    et j’aime pas les gens sales et qui sentent. ceux qui arrivent au boulot a 8H et qui puent la transpi dans des tee shirts en synthetiques… avec l’odeur du cheveux gras ne cadeau bonux.

    j’aime pas mon collegue, c’est un con, un menteur, et une vieille merde.

    J’aime regarder les passants qui passent, et ecouter les conversations des gens. 😀

    et j’aime ma meilleure amie, qui raconte trop bien comment en pleine salle de sport, pendant les squats, elle a peté sans pouvoir se retenir 😆 et elle raconte ça, avec autant de debit et de detente que ses pets foireux 😀 je l’adore trop!!

    • 24 mai 2013 14:06

      Alors là, les gens sur facebook qui te demandent d’être ton amie et qui ne montrent rien de leur profil, ça me fait la même chose sur twitter (la personne en compte privé qui a 50 abonnements, mais 0 abonné.) Quant à ceux qui disent « ça va pas » et les réponses du genre « keskisspass », ça m’énerve tout autant que ceux qui postent : « Paf » et les 50 cons qui répondent « bam! » « wiiiizzzz » « badaboum! » « plof ». Sinon, j’adore ce mec qui est devenu ton pote. J’imagine tellement les autres avec leurs questions et leurs airs intéressés ponctués de « c’est vachement intéressant! » Les gens comme ça m’énervent. Beaucoup. Un peu comme ceux qui ont fait « une grande école » et qui semblent attendre un « WOW FELICITATIONS » en retour. Ben moi je me suis toujours demandé si un simple « rien à foutre » leur conviendrait, comme réponse. Ah oui, et bien sûr, j’aime aussi beaucoup ton amie. Tu penses bien. 😀

  23. gremlin permalink
    24 mai 2013 10:57

    Ouh j’en ai plein d’histoires sur les radins !!!

    J’en connais plein !
    Y a qui adorent organiser des fêtes, ils demandent au passage à tout le monde d’amener à manger et à boire, quant à eux, ils fournissent.. bah rien, le toit qui est sur ta tête, c’est déjà pas mal nan ?!..

    Autrement quand tu prends un taxi avec un radin c’est toujours très intéressant comme expérience.
    Ainsi, sur un chemin qui dure 25 minutes en tout, ben les 20 minutes jusque chez toi, c’est toi qui vas les payer et lui paiera les 5 minutes restantes pour aller jusque chez lui. Ne rentre pas en discussion, il va te traiter de radin!

    Ou mieux encore, le radin, il est joueur ! quand il part en soirée, il part sans son porte monnaie (bah attends tu peux bien me payer un verre ou bien?).

    Dans une autre catégorie, les gens qui se collent à toi quand tu fais la queue dans un magasin, tu vois le moment où tu sens leur souffle sur ta nuque, ben je peux te dire que je pourrais me transformer en méchant gremlin fissa !

    *des becs

    • 24 mai 2013 14:09

      HAHAHAHAHA la soirée, le taxi, le oups j’ai oublié mon porte-monnaie c’est tellement ça!!!! Quant aux gens qui se collent à toi quand tu fais la queue, ça me fait le même effet que quand on lit au-dessus de mon épaule ou quand les gens font du bruit en mangeant : envie de meurtre 😀 Des becs!

  24. mmarie permalink
    24 mai 2013 11:03

    Haaaaa. À la vue de ton seul titre, j’ai eu un mouvement compassionnel (ça se dit, ça ?), reconnaissant mon soupir agacé pluriquotidien face à mes contemporains.
    Ceux qui te dépassent en faisant vrombir leur gros moteur – voire en roulant dans une bonne grosse flaque – pour aller se planter devant toi au feu rouge (moment où je les redépasse en sifflotant sur mon vélo doré, non mais sans blague, crétin, va). Ceux qui ne te laissent pas sortir avant d’entrer (dans un magasin, un tram, anywhere). Ceux pour qui tu te déplaces malgré ton emploi du temps de fou et malgré les intempéries, et qui, oups, n’ont même pas pensé à te proposer un verre d’eau à l’arrivée. Ceux qui, dans un bureau paysager immense, n’ont jamais envisagé de mettre la sonnerie de leur portable en sourdine. Ceux qui prennent des tas d’engagements puis, en fait, ont un truc à faire et te laissent te démerder.
    Allez j’arrête là.
    (Chuis un peu de mauvais poil/épuisée en ce moment. Mais ça va s’arranger. Déjà tu es de retour !)

    J’y pense : pour ma mouflette (6 ans), il y a d’un côté les enfants, et de l’autre les gens.

    • 24 mai 2013 14:15

      Haaaaaaan t’as un vélo doré? J’ADOOOOOORE! Pardon, je m’emporte, mais c’est mon côté bling bling 🙂 Ceux qui ne te laissent pas sortir avant d’entrer : c’est un des trucs qui m’énervent le plus. Une fois j’ai insulté un mec pour ça (pourtant, je suis plutôt du genre lâche, d’habitude.) Ah et tu oublies les gens qui n’ont pas désactivé le son des touches de leur téléphone et qui passent leur temps à écrire des sms (dans la train, par exemple.) Allez, j’espère que ta mauvaise humeur s’est un peu dissipée et te souhaite une très bonne journée! (Ta fille est un génie.)

      • mmarie permalink
        24 mai 2013 15:10

        Quand avec ladite mouflette je prends le tram, par exemple, je m’adresse à elle d’une voix bien claire : « Tu te rappelles, ma chérie, que quand on est bien élevé on laisse TOUJOURS descendre les passagers avant de monter soi-même. » Au cas où d’autres voudraient en profiter…
        Ouiiiii les touches qui bipent. J’ai un quasi voisin de bureau spécialiste du sms profus et sonore. Surtout le vendredi en fin de journée (ouin). Sauf quand il est justement en train de parler, que dis-je, de glapir au téléphone.

        Ouaip, mon humeur de pou cède un peu de terrain, là. En partie grâce à toi, Alphonse. Si si, ça fait du bien de lire les énervements d’autres, ça relativise et ça évite de ruminer. Et aussi grâce à mon vélo doré sur lequel je me défoule en insultant la terre entière.

        Bon week-end !

  25. 24 mai 2013 11:09

    j’adore aussi les gens, tiens d’ailleurs, en allant voir le dernier Ryan Gosling mercredi soir, salle comble, je vais pour trouver un siège, deux mecs me bousculent méchamment pour avoir une place, vite vite, je suis prête à me viander dans les escaliers… pas d’excuses, rien…
    j’aime aussi les gens dans le métro qui me toussent et m’éternuent littéralement dessus ans mettre leur main devant la bouche, vilain !
    et j’adore le premier rdv amoureux radin de ma tante : le mec commande juste un jus d’abricot et deux verres…

    Et j’adore ton papier, merci pour cette bonne humeur 😉

    • 24 mai 2013 14:19

      Les gens qui te bousculent et qui ne s’excusent pas, j’ai envie de leur courir après et de les insulter jusqu’à ce qu’ils se mettent à pleurer 🙂 Pour les gens qui éternuent/toussent, je comprends. Perso, je m’arrête de respirer. C’est pénible. Mais bon. On ne m’a fort heureusement jamais éternué dessus. Là, je cours direct à l’hôpital. (J’espère que l’amoureux de ta tante n’est pas devenu ton oncle!)

  26. Anne-Sophie permalink
    24 mai 2013 11:43

    haha tu me tues là!!! comment fais-tu pour être entourée d’autant de perles?!
    à marseille aussi temps de chiotte! on se croirait en février! j’hésite entre la combi de ski et la doudoune!
    bonne journée, et bonne fondue!

    PS: j’adore le sac
    PS1: je ne peux rien te raconter mes fréquentations sont morbides, je m’en aperçois!

    • 24 mai 2013 14:22

      Il fait aussi froid que ça dans le Sud? Dis, tu ne serais pas un peu Marseillaise sur les bords? Hohoho! Bonne journée à toi 😀 (Merci pour le sac!) (Si ça peut te rassurer, j’ai allumé le chauffage.)

      • Anne-Sophie permalink
        25 mai 2013 13:58

        je t’assure il fait froid! là c’est tempête de pluie! des mois qu’on a pas vu le soleil! c’est déprimant et flippant! enfin de toute façon c’est une des seules choses où l’on ne peut rien faire! sauf que le mauvais temps ça me donne envie de faire du shopping pour me remonter le moral 😀 alors du coup je vais faire les magasins sans sac pour le coup! et ça marche c’est évident! je ne me soupçonnais pas cette force herculéenne! je m’envie de fleurs , des pivoines de préférence, je sais il paraît que ça ne fait pas de mal 😉
        haha je pars à Bruxelles dans 10 j je n’ose pas imaginer le temps! je me consolerai avec les frites et les moules! l’homme est déjà moins comptant car j’ai repéré un peu les boutiques etc, j’y ai vu un joli petit sac! bon la moitié d’un SMIC c’est quoi de nos jours hein? au prix où est le pain! il m’a dit que c’était cher le pain, j’ai répondu que 1/ j’allais avoir sous peu mes règles et que j’allais être énervée (il m’a dit ça se sent déjà je te rassure^^), 2/ c’est mon anniversaire fin juin! je crois que je pourrai m’asseoir dessus… 😦 il ne veut pas aller travailler et passer le 1/3 de son salaire dans ma petite folie… tant pis! je vais lui faire vivre une semaine de ragnagna de folie 😀

  27. Sabrina permalink
    24 mai 2013 11:53

    Moi aussi j’adore les « gens » mais après. Une fois qu’ils sont partis j’en rigole. Sur le coup je suis OoO.

    Exemple ?
    On organisait une petite fête pour le jour de l’an (une quarantaine d’invités ). On demande à chacun de rapporter quelque chose.
    La femme d’un ami à qui j’avais demandé de ramener une salade, nous a tendu un pauvre paquet de 200g de salade verte !
    J’ai eu envie de la tuer…

    Sinon ma mère est super légale radine. D’après elle, l’eau ça coûte cher et c’est pas la peine de prendre des douches tous les jours ! Je n’ai jamais cédé.
    Ma mère, encore elle, qui ne travaillait pas à cette époque refusait de m’emmener au boulot ( mon premier job) en attendant que je m’achète une voiture ( c’était l’histoire d’un mois ). Le dit job était en rase campagne et aucun transport ne passait là-bas. C’était à 20 bornes de chez moi. Il m’est arrivé de faire du stop pour rentrer. :/

    Je m’arrête là, je vais écrire une livre sur ma mère… 😉

    • 24 mai 2013 14:23

      Ecoute Sabrina. C’est simple. Tu écris ce livre, tu me préviens quand il sort et je cours l’acheter 😀

  28. Athéna permalink
    24 mai 2013 13:34

    Histoire de radin rapportée par un journaliste dont le nom m’échappe : une épouse de banquier extrêmement riche qui au 19ème siècle ne recevait que le jeudi, avec uniquement des plats de viande : les catholiques majoritaires dans ses soirées arrêtaient de manger à minuit, l’Eglise demandant l’abstinence le vendredi !

    • 24 mai 2013 14:24

      Hahaha non mais c’est ce que je disais! Les radins sont fascinants! Bourrés d’astuces!

  29. 24 mai 2013 14:12

    Oh mon dieu : nous détestons les mêmes personnes !
    On devrait bien s’entendre 😉

  30. 24 mai 2013 14:27

    Allez je te raconte… dans le RER, un soir, bondé, ultra serrés, un clochard (le pauvre) se met juste en face de moi, le train part, je me rends compte que je ne peux même pas remonter mes bras, il tousse, sans mettre sa main, je me prend un postillon pile poil sur la lèvre supérieure, horrifiée, mes bras coincés, je souffle (vers le haut) pour que l’indésirable s’envole/sèche/dégage, ça marche pas, je manque de m’évanouir (non je rigole)… vive la proximité ! J’adooooore les gens…
    J’en aurais une autre à te raconter, elle est à la maison* une vente privée Claudie P, des cas scientifiques j’te dis !!! bisous toi ! heureuse de te relire 😉 Caro l’addict

    * http://www.watzis.fr/2013/04/24/une-blondie-chez-claudie/

    • 24 mai 2013 14:30

      Alors là, tu m’épates. A ta place, j’aurais vomi. Je ne plaisante pas, hein. Ton billet m’intrigue, j’irai le lire tout à l’heure 🙂 Bonne journée Caro!

  31. 24 mai 2013 14:34

    J’aime les gens sauf cet imbécile qui te bave dessus dans le métro genre « hmm t’es mignonne toi ! »

  32. judith permalink
    24 mai 2013 15:41

    Ouala les radins, ils m’hallucinent aussi.
    Comme ce soir du nouvel an où j’invite ma meilleure pote et son mec qui arrivent avec un paquet de 10 petits fours surgelés DIA, et qui au moment de partir quelques heures plus tard me disent: « On va reprendre les petits fours hein, vu qu’on les a pas mangés ».
    Oui.
    Si si.
    C’est vrai.
    Ben je leur ai pas montré le chemin du congèl mais ils l’ont trouvé quand même. Et ils ont fourré la boîte dans leur sac à dos. Très, très forts ces radins.

    Merci Alphonse, un bonheur des posts pareils.

    • 25 mai 2013 12:05

      Hahahahahahahahaha! HORRIBLE! Ils sont malins les radins! Mais j’adore ce genre d’histoires, alors un IMMENSE merci à toi! You made my day!

  33. La Groupie d'Alphonse permalink
    24 mai 2013 16:41

    Moi j’adore Alphonse ! (oui, commentaire de flemmarde, j’assume, fin de semaine toussa…)

  34. LouizZ permalink
    24 mai 2013 18:18

    Ah non mais nous on est pas des gens, c’est les autres les gens !

    Une petite histoire de radinerie ? Allé, quand j’étais au lycée, un pote à moi s’est vu refuser son admission sur dossier dans une grande école : le plus scandaleux ? Il avait payé 2 TIMBRES pour l’envoyer ! Il nous tellement saoulé avec ça qu’on lui a offert un carnet de timbres pour qu’il nous foute la paix (depuis il a changé, heureusement ! ).

    Sinon love la veste en jean !

    • 25 mai 2013 12:08

      Evidemment, les gens, ce sont les autres! Pas nous 🙂 2 timbres pour rien, c’est effectivement scandaleux! Ils auraient pu le rembourser.

  35. ldopinky permalink
    24 mai 2013 19:08

    J’ai découvert il y a peu votre blog et je ne peux que commenter ce billet: j’ai vécu avec le roi des radins! Celui qui ne te fait faire les courses qu’au lidl, qui utilise au maximum ta voiture quand elle est libre pour éviter de payer un plein d’essence, qui t’offre la miniature de ton parfum pour ton anniversaire,… J’ai tenu dix huit mois.. merci pour ce beau panel de «gens»!

    • 25 mai 2013 12:09

      Il devait avoir d’autres qualités, parce que tenir 18 mois, c’est énorme! (Je ne me remets pas du parfum miniature :-D)

      • ldopinky permalink
        26 mai 2013 10:05

        Je croyais naïvement qu’il allait changer. J’en ai appris la grande leçon universelle: les gens ne changent pas! Tout comme la collègue qui ne cotise jamais pour les pots organisés au boulot (« suis pas dispo ce jour-là ») et qui « par hasard » y est toujours ne changera jamais non plus… 😉

  36. 24 mai 2013 20:15

    Hey moi aussi j’ai une histoire de radin ! Ma grand-mère a toujours dit qu’elle n’avait pas de fric et quand on l’a envoyée à l’hosto pour son Alzheimer, bah on a découvert un nombre à 6 chiffres sur son compte en banque. Remarque, c’est un truc de vieux ça, nan ?

    Les gens. C’est difficile parce qu’on en arrive parfois à devenir misanthrope tout en aimant son prochain. C’est hyper dur à vivre au quotidien. Enfin après je parle pour moi, je suis paradoxe-girl.

    • 25 mai 2013 12:13

      Hahaha LE CHOC! Mais les 6 chiffres, c’était en euros ou en anciens francs? 😀 (J’aimerais bien avoir son secret, moi qui suis incapable de faire des économies.)

  37. audrey, le monde entier est un cactus. permalink
    24 mai 2013 21:34

    Moi aussi j’adore les gens surtout une copine qui est tellement radine qu’elle réutilise ses sachets de thé au moins trois fois idem pour ses capsule de café. Autant te dire qu’au bout du deuxième c’est juste de l’eau aromatisé et le dernier est imbuvable.
    J’ai un couple d’ami qui règle leur compte toujours quand on les invite, autant te dire que l’on passe des soirées hyper sympa… résultat… je les vois le moins possible. Trop insupportable!
    L’année dernière on est parti en vacances avec un groupe d’amis. La nouvelle petite amie d’un pote qui a aussi le cerveau directement reliée à la bouche comme ta fameuse graziella me demande de lui prêter une robe. Moi sympa, je lui prête et là après s’être changée me dit: « dis donc tu rentres dans cette robe? non parce que moi je suis serrée et comme tu es carrément plus grosse que moi, je sais pas comment tu fais!! ».
    Moi j’étais sur le cul.. là elle enchaîne avec un: « Non… tu fais un 36/37 en chaussure?? c’est pas possible comme moi… attend mais c’est pas normal.. moi je suis plus petite que toi… tu devrais avoir des plus grand pieds… en fait t’es mal proportionnée comme fille, ma pauvre… ». Moi, au départ un peu vexée puis très vite mort de rire.
    Quand on et C… , on est C… inutile de s’énerver, autant se marrer!

    • 25 mai 2013 12:17

      LE TACT. Mais je suis d’accord avec toi, quand ça atteint un certain niveau, ça devient drôle. Pour les fringues, quand je vais dans un magasin et qu’on me demande « vous faites quelle taille? », je reste toujours un peu évasive. Juste pour voir ce qu’on va me proposer. Ben des fois, c’est pas très marrant, en fait 😀

  38. mamacluhuit permalink
    25 mai 2013 09:55

    je n’ai jamais commenté, mais là ça tombe trop bien, les radins je les déteste : hier dans une librairie pour enfants, une femme explique qu’elle vient juste d’être grand-mère, elle est follement heureuse, elle raconte sa vie et saoule la vendeuse pendant une heure parce qu’elle voudrait trouver les premiers livres de son premier petit-enfant, donc c’est important, quelle émotion tout ça… et puis à la caisse, elle demande UNE FACTURE « sans le détail, merci »………raaaahhhhh , la minable, elle va le faire passer en note de frais… !!

    • 25 mai 2013 12:19

      Y a pas de petites économies 😀 (Si c’est effectivement ce qu’elle a voulu faire, c’est vraiment triste.)

  39. 25 mai 2013 10:15

    Trop marrant ton post! Cela faisait un moment que je n’étais pas venue. Tu as toujours autant d’humour! En ce qui me concerne, je fais parfois des gaffes! Pas souvent mais çà m’arrive! Exemple : enceinte, je demande à la vendeuse à combien elle en est qui me répond qu’elle ne l’est pas. Pour rattraper le coup, je lui dit « vous venez d’accoucher alors? ». Elle qui réplique « Non, je n’ai pas d’enfant, je suis célibataire ». Mon mari, mort de rire et moi qui détale (il vaut mieux!). Je n’en fais pas souvent mais comme çà m’arrive de temps en temps, je pardonne ceux à qui çà arrive plus souvent. Lol. Bisous

    • 25 mai 2013 12:21

      Une fois, on m’a demandé si j’étais enceinte. « Non, non, j’ai juste grossi. » « Ah mais c’est dingue, on dirait VRAIMENT que t’es enceinte. » Le lendemain, j’ai mangé une pomme et un yaourt 😀

  40. valili permalink
    25 mai 2013 12:37

    you rock !

  41. 25 mai 2013 14:07

    Edifiant. Et croustillant. Récemment moi et mon mari avons passé une soirée (par pure convention sociale) avec un couple de connaissances donc le monsieur a passé la soirée à nous vanter les qualités de sa chère et tendre. Devant elle. Normal. Et extrêmement intéressant pour nous !
    Ça fait des anecdotes au moins. Je crois que c’est à peu pres le seul truc positif de la soirée. Ouais je sais c’est pas une histoire de radins mais c’était il y a quelques semaines et ça m’a tellement gonflée !

  42. HappyLilly permalink
    25 mai 2013 19:55

    Oh sacré bon sang, je vais me défouler, je vais me défouler! Sur ton blog!
    J’aime les gens moi aussi mais alors, je les aime…

    – j’ai un collègue, qui non content d’être un gros connard de première, a une voix de stentor et me vrille les tympans à brailler tout le temps. Et bien quand son téléphone sonne dans l’open space, il sort du bureau pour parler, question de discrétion sans doute. Mais tu vois, il sort dans le couloir qui est une enfilade de bureaux open-space. Donc tout le monde y a droit…

    – J’aime aussi, dans le désordre: ceux qui ont un casque audio de m…. et qui écoutent de la musique merdique à tue-tête dans le métro à côté de moi.

    – J’aime ce mecs qui s’assoit les jambes écartées, que tu te décales parce que, vraiment, t’as pas envie d’être cuisse contre cuisse avec un inconnu. Et bien le mec il croit que c’est pour qu’il s’installe mieux! (ma soeur leur demande poliment s’ils souffrent d’excroissance testiculaire!)

    – J’aime les gens qui ont un grand parapluie de golf sur les petits trottoirs parisiens.

    – J’aime le mec, vague connaissance de mon chéri qui me dit « je suis un grand féministe, j’adore les femmes » (non mais fayot!) et qui ajoute « quoi de plus beau qu’une femme? ». Herbert Léonard style!

    – J’aime les gens qui m’expliquent, m’assènent un truc en ponctuant leurs phrases avec « d’accord ». Euh non pas d’accord.

    – J’aime les nanas qui me poussent pour regarder précisément le vêtement que je regarde sur les portants du magasin.

    – J’aime les transports en commun tu sais. J’aime beaucoup beaucoup. Surtout ceux qui se mettent devant moi sur le quai. C’est à dire tellement près du bord que si j’osais, une pichenette et hop sur les rails le relou.
    J’aime aussi les gens qui ne se tiennent pas aux barres dans le métro pour pouvoir avoir les mains libres pour zyeuter leur mobile. Et qui bien sûr perdent l’équilibre et te bousculent à chaque arrêt.
    J’aime les gens qui sont convaincus que cette même barre est destinée à reposer la totalité de leur dos. « ça vous ennuie si je me tiens à vos cheveux, espèce d’andouille?! »
    J’aime les gens qui fument leur clope jusqu’au dernier moment avant de monter dans le tram et qui te soufflent leur haleine fétide pendant tout le trajet.

    – J’aime ma voisine du dessous qui se plaint que je fais des lessives à 5h du matin. Sauf que mon réveil sonne à 6h30 et que j’ai toutes les peines du monde à me lever. Mais qui par contre, n’entend pas son voisin d’à côté frapper femme et enfant. Oh j’aime. Surtout quand elle se justifie en me disant qu’elle est chercheuse en biologie. (le lien? Je ne sais toujours pas).

    Allez, une dernière pour la route: j’aime mon ancien voisin, transfusé à la Villageoise qui vient à 7h un dimanche matin pour me gueuler dessus parce que je « passe le balais au plafond »!!!!

    Et pour les histoires de radinerie:

    – J’avais un chéri, un jour sa mère, lui a filé genre 2€ pour acheter du pain parce qu’il n’avait pas de monnaie. Quand il est rentré, elle a demandé la monnaie. On avait 30 ans passés. Tu te doutes bien que je ne suis pas restée!

    – Je déteste le pain de supermarché. Et je peux traverser la ville pour du pain digne de ce nom. Mon ex, un autre, trouvait que vraiment c’était du vol alors il m’achetait une demi-baguette chez le boulanger et passait se prendre une baguette au supermarché. Quand j’y pense…

    J’en ai d’autres. Mais je pense que ça serait plus sympa dans un pub avec des bières. Par contre à l’heure de l’happy hour parce que bon, on ne va pas payer plein pot des bières quand on peut en avoir une gratuite pour une achetée!!!

    ps: merci d’être revenue.

  43. val d'arr permalink
    25 mai 2013 21:59

    Et bien, 2ème comm’ en quelques minutes.
    Ah ces radins! quand nous vivions à Montpellier, un couple d’amis avec enfants venaient chaque été une bonne semaine. Ils apportaient quelques courses et repartaient avec… les restes du frigo, incroyable non? et maintenant qu’on a déménagé et qu’on habite près de chez eux, on n’a plus de nouvelles… A part ça, la grand mère de ma copine s’est toujours éclairée aux lampadaires si si véridique!

  44. Mange ta soupe Léon permalink
    26 mai 2013 19:36

    bonjour Alphonse,

    Une belle histoire de radin je connais quelqu’un quand il va chez le coiffeur il se lave les cheveux avant mais ne met pas de gel et arrive au travail avec une tête de cul !! Et la toi tu demandes pourquoi?
    Et bien double gain le shampooing tu ne le paie pas et en plus tu repars avec du gel la classe non….

  45. Marion permalink
    26 mai 2013 19:51

    J’ai une histoire de radins! Une tante (bretonne) de ma mère a décidé un jour, pour la 1ère fois de sa vie, de nous faire des cadeaux. Pas les choses à moitié : un cadeau pour les 4 membres de la famille, hallu collective. On ouvre nos petits paquets : cool, des bols avec nos prénoms dessus! Moi j’ai « Clotilde » mais je m’appelle Marion, mon frère a « Joël » pour Alexandre, ma mère « Claudine » pour Patricia et mon père « André » pour « Dominique » : fou rire, crispation, … explication : il y avait une PROMO sur certains prénoms! Merci quand même…

  46. Marie Line permalink
    27 mai 2013 23:16

    Merci à toutes pour ces tranches de vie, c’est pas malin de venir te lire si tard le soir, je vais finir par avoir des cernes un de ces jours prochains!
    Moi, c’est la maternité qui me fait chaque jour côtoyer des gens extraordinaires:
    – la tronche de l’instit quand tu arrives souvent (toujours) la dernière pour emmener ta fille aînée à l’école alors que tu viens de te taper le marathon de la maman de 3 enfants avec deux qui ne vont même pas encore à l’école,
    – les gens des TCL qui te disent que non, ils n’ont pas le droit de t’aider à monter les escaliers avec ta poussette alors que tu es enceinte de 8 mois et que l’ascenseur ET les escalators sont en panne,
    – l’anesthésiste (homme, forcément) qui te piquent 5 fois avant d’arriver à poser sa péridurale en te disant d’arrêter de te tortiller alors que la sage-femme, à 4 pattes sur toi, te maintient depuis déjà 10 minutes et que tu ne vois pas comment tu aurais pu bouger un orteil,
    – l’interne (homme) qui te dit qu’un doliprane devrait annihiler toute douleur lié à une cystite,
    ou encore celui à qui tu dis que tu dis que tu vas faire un bandelette urinaire à ta fille de 2 ans, te demande comment lui administrer???!!! Celui-là, je le garde, c’est mon mari! J’ai de la chance, moi! On rigole bien à la maison!
    Je crois que je ne vais pas me remettre du coup des bols!!!!!!!
    Merci, Alphonse 🙂

  47. Marie Line permalink
    27 mai 2013 23:18

    Désolée pour toutes ces fautes, il est si tard… dire que je suis prof de français…. non, je plaisante!

  48. 28 mai 2013 07:49

    Dans la famille des gens qui restent plantés sur le quai, il y a ceux qui descendent du train, sont devant toi et avancent aussi rapidement qu’un escargot qui a mal à la patte (difficile à visualiser, je le conçois.). Je parle très fort et je dis pleins de gros mots dans ma tête quand je suis pressée (tout le temps) et coincée derrière. Qu’on m’explique par quelle notion scientifique, une seule personne peut bloquer tout le monde sur un quai qui fait 2 mètres de large d’ailleurs.

    Sinon, j’ai adoré Graziella. J’aime sa vie. Elle a l’air super cool !

  49. 28 mai 2013 13:08

    J’ai une histoire de radine qui je pense bat tous les records. La maman d’un pote allait au don du sang alors qu’elle avait une maladie qui l’empêche de donner son sang. Je lui ai demandé  » pourquoi vous allez au don du sang » Elle m’a répondu « pour les viennoiseries gratuites c’est tellement pratique et on voit du monde». Un jour elle rentre et dit à mon pote devant moi  » A la croix rouge ils m’ont dit vous devez partir maintenant madame, cela fait 3 fois déjà que vous venez, on ne peut pas vous garder » Cette femme est infirmière à la Sécurité sociale, son mari Directeur Commercial, ils ont 4000 euros de revenus et ne manquent de rien. C’est la pire rat que je connaisse.

    • laurence permalink
      30 mai 2013 21:41

      ah merci pour cet exemple : incroyable ! c’est le top moumoutte du radinage et du mauvais goût !

  50. Londoncam permalink
    28 mai 2013 15:15

    Les gens radins, je les passerais à la broyeuse à papier (le truc qui fait des lambeaux).

    On a un couple de connaissances radins. Par ex pour le mariage de potes on était plusieurs à avoir loué un gîte. Ils nous ont demandé s’ils pouvaient s’incruster, on a bêtement dit oui. Avec Chéri on est arrivé la veille pour gérer l’installation, le contrat etc. Eux sont juste venus poser leurs affaires et dormir alors que les autres nous ont aidé. Et qui a contesté le prix à la fin ?
    Dans le même genre ils ont offert en guise de cadeau d’anniversaire à une amie une boite de berlingots entamée. Grande grand classe.

    Et vive Graziella !

  51. 30 mai 2013 11:49

    Aaaaah les radins, mes préférés, que dis-je, mon fond de commerce ❤
    C'est que j'ai longtemps fréquenté du radin figure-toi, avant d'être vieille fille j'veux dire, c'est un genre de malédiction cosmique ou quelque chose dans ce goût là je pense.

    J'avais un ex qui me faisait rembourser le ticket de métro qu'il me prêtait quand je venais le voir sur Paris par exemple.
    Un autre demandait à faire "moitié moitié" à la caissière du monop' quand on allait acheter un camembert et une baguette et m'a réclamé le remboursement du prorata du loyer le mois où on s'est séparés "parce-qu'il est pas resté tout le mois donc ça semble logique"…

    Je suis plus douée pour choisir des godasses que des hommes je crois.

  52. 2 juin 2013 19:41

    Ah les gens…. Ceux qui machent la bouche ouverte, téléphonent ultra fort dans le métro, … Mais je suis partie maintenant, ça fait bientot deux mois que je n’y ai pas eu droit… J’aurais surement des choses à dire sur « les gens » de ma nouvelle ville, qui ont une notion de la ponctualité bien à eux (voy a ser aqui ahorita!), 1h30 après tu les attends toujours. Eux j’ai envie de leur lancer des cacahuètes et de les huer.
    La radinerie ca me fait penser à une connaissance qui prend du papier toilette partout où elle va afin d’éviter d’en acheter, qui utilise du concombre en guise de déodorant, fait popo dans son jardin pour ne pas avoir à tirer la chasse dans son jardin et j’en passe….
    Moi le panier percé qui ne controle pas franchement ses dépenses (c’est mal je sais) est horrifiée par ce genre de comportements. Mais bon on dit qu’il faut de tout pour faire un monde 😉

  53. Amidala permalink
    2 juin 2013 19:52

    les gens…..ce qui est triste c’est que j’aime les gens mais je me rends compte que plus je vieillis plus je suis déçu; et je n’aime pas ça!!! la part d’innocence s’évapore avec le temps. Je me surprends à envier les grand-mère, très vieille qui te renvoient un beau sourire quand tu passes en trottinette près d’elles; elles n’ont pas peur cela les fait juste sourire de voir une quadra sur une trottinette! et bien là, j’oublie les grincheux, les aigris, et tous les cons et je me dis que oui, ça vaut la peine d’aimer les gens car…………….un coeur qui aime est toujours heureux!!
    (ps: j’ai grandi avec un poster de Sarah Kay où était inscrit cette zolie phrase!!!)

  54. Paige92 permalink
    4 juin 2013 12:40

    J’aurais jamais cru que seule devant ma salade à surfer sur internet au bureau je m’éclaterais autant, tellement que mes collègues de l’open space se sentent obligé de venir voir pourquoi je ris à gorge déployée ! c’est décidé je m’installe ici !
    j’y vais de ma petite histoire : une copine ( non juré craché c’est pas moi ) à la sortie d’un resto avec les potes de son mec s’est vu invitée par son mec à prendre le métro pour rentrer vu qu’il n’y avait pas assez de places dans la voiture pour ramener tout le monde : ah oui, petit détail, la coiture était bien sur à elle !

  55. 16 juin 2013 15:09

    Haaa, bah voilà, je commente enfin juste pour dire que je suis fan!! le « aucun filtre entre son cerveau et sa bouche » m’a définitivement conquise!
    Bises ma belle et au prochain apéroblog!
    Zaza

  56. 29 juin 2013 21:36

    Petite histoire sur les radins… Je travaille chez Gémo (ba quoi ?) en job d’été. Une maman fait son shopping avec ses enfants, sa fille voit un maillot qu’elle veut absolument. La mère lui dit : il est à combien ? La petite : 7,99 euros. La mère rétorque : c’est le prix soldé ? Dépitée, la fillette répond : non, mais ce n’est pas très cher. Je n’ai pas entendu la suite, car masquée par le : JE T’AI DIT QU’ON N’ACHETAIT QUE DES PRODUITS EN SOLDES, TU VAS FINIR PAR LE COMPRENDRE ÇA ???
    Pauvre enfant, je lui aurai filé ces 8 balles moi 🙂

    Besos
    Marie

  57. 11 juillet 2013 16:31

    Chère Alphonse, 11 juillet, calme au bureau, Ouff, après 6 mois de métro boulot dodo ou presque. j’ai le temps de lire tous mes emails envoyés par l’équipe du bureau qui trainassent parfois dans la Boite de réception (pour plus tard), dont Alice, notre CM à l’agence. et zou ke je clique enfin sur les 100 best blog de l’Express Styles. (je suis attachée de presse et je suis très print, un peu moins 2.0 pour le moment. suis née en 76 canicule ‘year en Bzh…. et je découvre votre (ton) blogg que j’adore dès la 1ère ligne : for real. J’ADORE LES GENS AUSSI. et boire un coup en terrasse en solo : un plaisir partagé aussi. d’ailleurs, souvent, j’arrive en avance aux rdv entre copines (pour décompresser, respirer) et regarder les gens. voire les écouter.
    Merci de mettre tout cela par écrit. je me retrouve dans ton ( votre) blogg.

    NATHALIE (37 ans – ex Londonnienne – now Parisienne, née en Bretagne).

  58. 11 juillet 2013 16:37

    ET … anecdote de radin : le pdg de l’agence. il peut dépenser 1000 euros A-R Paris Nice avec Air France en last minute (alors qu’on est toutes sinon sur Easy-jet ). et dire que c’est pas donné pour 11 € de péage. Gestionnaire, radin, je ne sais plus ? 🙂

  59. Marie-Anne permalink
    31 janvier 2014 01:00

    J’arrive un peu tard pour les festivités mais, fille et sœur de radin (mon mari est un panier percé, ne me demandez pas pourquoi), j’ai quelques pépites à te raconter :
    Quand mon frère vient boire l’apéro avec nous, il ne commande rien, parce qu’il n’a pas soif. On lui prend une bière, au cas où.
    Et quand on lui parle de son côté économe, il répond que si on lui avait proposé de travailler 15min pour une bière, il aurait refusé.
    Mon père est déjà retourné au supermarché pour échanger une bouteille de Badoit parce qu’il s’était aperçu qu’elle était aromatisée (mais heureusement il avait retrouvé le ticket de caisse).
    Il prend trois plombes à ouvrir ses cadeaux, devine pourquoi ? Parce qu’il fait attention à ne pas abîmer le papier en enlevant le scotch pour pouvoir le réutiliser (le papier, hein, pas le scotch).
    Il invite ma mère au resto environ deux fois par an : un courtepaille et un kebab en amoureux.
    À part ça : ce sont de chouettes gens.

  60. lasouris permalink
    27 février 2014 00:46

    Je viens de découvrir votre blog que je trouve juste ENORME! Merci !
    Une petit anecdote d’une amie HYPER radin, qui, malgrè elle a du acheter un sandwich dans un distributeur de la gare pour son petit ami qui ne se sentait pas très bien car il avait faim, sauf qu’il ne se sentait pas mieux après, et a donc vomi ce fameux sandwich… Elle a carrément pété les plombs, parce que les sandwichs des distributeurs ben ça coûte cher!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s