Skip to content

Rose de gêne

12 juillet 2012

Alphonse pique un fard. Evidemment, on ne sort pas avec son blush comme ça, hein.

Ceux qui me suivent sur Twitter savent que ce n’est pas la grande forme en ce moment, et que je vais sans doute bientôt mourir. (J’ai mal à la gorge.)

Si je ne peux trop me fatiguer à parler (j’ai 37.2 de fièvre), j’ai quand même envie de m’amuser. Alors aujourd’hui, je vous propose de jouer à « ce moment gênant où ».

Preums!

« Ce moment gênant où l’on plonge sa main dans son sac et où l’on ressort non pas son baume à lèvres comme prévu, mais un TAMPAX. Et bien sûr, on est dans les transports en commun. Et bien sûr quelqu’un nous a vu. » (Perso, je suis maintenant un peu blasée, ça m’arrive tout le temps.)

« Ce moment gênant où l’on décide de regarder un DVD avec sa mère. On a appuyé sur play, on est confortablement installé dans le canapé et on se souvient subitement (mais trop tard) que ce film n’est qu’une succession de parties de jambes en l’air. » (Gérard hilare. Mère stoïque. Alphonse à l’agonie.)(« The Reader », pour info. )

« Ce moment gênant où, après s’être fièrement pavanée parce qu’on trouvait son look plutôt réussi, on retrouve des amis et son mec, qui nous dit : « hé Alphonse, t’es au courant que t’as mis ta chemise à l’envers? » . »

« Ce moment gênant où, après avoir tapé son code, on nous annonce « paiement refusé » » (Ce qui me fait penser à ce moment gênant où ma banquière m’a appelée, m’a dit « Madame Buitoni? » et où, prise de panique, j’ai répondu « NON » avant de raccrocher. Elle a alors rappelé, refait le coup du « Madame Buitoni? », j’ai cette fois dit « oui » , et on a parlé comme si de rien n’était. Ridicule.)

« Ce moment ô combien gênantissiiiiiime où l’on doit raconter un rêve chaud bouillant à sa psy. Surtout quand dans le rêve en question on a des poils sur les seins ET une bite. »

Bon. Vous avez compris le principe?

A vous! Ne soyez pas gênés, on est entre nous. Et si c’est vraiment trop la grosse tehon, vous pouvez toujours dire que c’est arrivé à une amie 😉

Allez, soyez sympa, quoi! C’est un peu le grand jeu de l’été où il n’y a rien à gagner, si ce n’est, comme dirait Gérard, une bonne partie de franche rigolade. (Pardonnez-le, il est né en 1967.)

Le nouveau jean rose d’Alphonse

Parce qu’il ne fait pas chaud chaud en ce moment…

Jean Maje (soldes été 2012) / Marinière Monoprix / Veste en jean H&M (vieille) / Escarpins ba&sh (coll. automne-hiver 2012) / sac Swildens (soldes été 2012)

Le débardeur thermosensible d’Alphonse. Les taches plus claires correspondent aux zones qui dégagent le plus de chaleur…

Ou sinon, on peut aussi le porter de cette manière (replié et coincé dans un des côtés du jean).

Débardeur American Apparel / Jean Les Petites (offert par ma copine Rita <3) / Escarpins Jonak

Hier, cette brave Sigmunda a dit à Alphonse : « Je vous trouve bien automnale… » AH PARCE QUE C’EST L’ETE POUR TOI??? Parfois, Alphonse se demande sur quelle planète elle vit.

Obsédée par le rose, Alphonse? Oh. Si peu.

Jean Maje (soldes été 2012) / Gilet à capuche American Vintage / Foulard Isabel Marant (soldes été 2012) / Sac American Apparel / Bottines ultra-vieilles

88 commentaires leave one →
  1. 12 juillet 2012 17:43

    J’aime bien tes bottines ultra-vieilles !!
    Xo

  2. Black mamba permalink
    12 juillet 2012 17:48

    Hum hum 37.2…. T sûre que t malade?
    😉

  3. Poulette31 permalink
    12 juillet 2012 18:15

    37,2°…….attend laisse moi réfléchir……t’es en phase en post ovulatoire toi non ??, mdrrrrrrr!!! Fais gaffe à partir de 37,3° t’es probablement enceinte!!!!
    En tout cas je suis jalouse de ton foulard IM! Je le voulais tellement ( et bien sûr impossible de le trouver….)
    Allez, soigne toi bien…..bizzzzzz

    • 13 juillet 2012 14:21

      Non mais ça va pas de me dire des trucs pareils??? Du coup, je viens de reprendre ma température. Mon état est, fort heureusement, stable. Mais si tout à l’heure je passe à 37.3, je crois que je meurs et ça sera de TA faute. Haha! Sinon, pour le foulard, sa couleur est merveilleuse, hein? Bon et je ne voudrais surtout pas remuer le couteau dans la plaie, mais qu’est-ce qu’il est doux… Et il tient chaud, en plus. Bref, un très bon achat. Je ne m’en féliciterai jamais assez, je crois 😉

  4. GIGI permalink
    12 juillet 2012 18:15

    Moment absolument mémorable de mon adolescence… ma copine(si si là c’est vrai!!) a voulu faire la diva en allant du canapé du salon à la piscine du jardin. Face à deux garçons totalement acquis à notre cause, elle se lève majestueusement, retire son tee-shirt avec la grâce d’une actrice américaine des années 60, vole d’un pas léger vers le jardin et se mange royalement la baie vitrée. Les seins à l’air, elle a fait un demi-tour honteux sur elle même pour aller se réfugier à l’étage et ne plus oser redescendre. 15 ans après quand je me refais le ralenti, j’en ris encore! Je sais c’est pas sympa mais j’ai été hyper rassurante ce soir là avec elle…. « Mais nooooon tu n’as pas été ridicule… »

    • 13 juillet 2012 14:23

      Oh. Mon. Dieu. Et elle a réussi à se construire, après ça, ta copine? Non parce que moi je pense que je ne m’en serais pas remise et que j’aurais dû passer le restant de mes jours sur le divan. Note, c’est déjà un peu le cas 🙂

  5. lespotinsdelinka permalink
    12 juillet 2012 18:23

    Parce-que c’est toi et que tu me fais marrer, j’me lance.

    Ce moment gênant où, alors que tu passes devant un troupeau de dandy échoués sur une terrasse, tes lunettes de soleil de star sur le museau, ton déhanché de diva enclenché… ta cheville (cette salope) ou ton genou (cet enfoiré) flanche de manière inopinée et totalement impromptue… Tu te récupères comme tu peux et t’engueules le gravier qui passait par là, mais le mal est fait.

    Ce moment gênant où tu t’es lancée à corps perdu dans le récit d’une anecdote « trop marrante » et où tu constates que personne ne rit… (soyons clairs le « non mais fallait y être » n’est pas recevable)

    Ce moment gênant où tu dois sensibiliser d’urgence et avec tact à la cruauté de ce monde, ta patiente Mme Husse, fraîchement accouchée et qui vient de décider d’appeler sa fille… Anne.

    Bon.
    C’est déjà pas mal.

    • 13 juillet 2012 14:29

      Je te remercie de ta confiance, ma chère Elinka 🙂 Pour ton premier moment gênant, je compatis. Moi, ça m’est arrivé en descendant les escaliers de mon immeuble avec des bottes que j’adore mais que je maîtrise mal. Et vas-y que je fais ma diva, que je rate 3 marches et que j’atterris sur mes mains (comprendre à 4 pattes) devant mon voisin.
      Le deuxième : alors là, je ne connais que trop bien. Mais quand personne ne rit, ça me fait encore plus rire! Et d’ailleurs, tu es tellement drôle que ça m’étonne que ça puisse t’arriver.
      Le troisième: Anne Husse. Ben voilà. Je ne sais pas quoi dire. Les gens sont merveilleux, quand même 😀

  6. syb1050 permalink
    12 juillet 2012 18:34

    ce moment à peine gênant (mais pas pour moi hein) où j’ai vu une fille, en jupe, se refaire une beauté aux toilettes d’un bar/resto branchouille avec du PQ coincé dans sa culotte, qui traînait donc derrière elle quand elle a traversé le resto et que je n’ai rien dit parce que sa tête ne me revenait pas (aucune solidarité féminine pour moi :-o. N’empêche que je vérifie toujours maintenant, des fois que le destin se venge!
    ps: j’adore ta collection de jeans et j’accueille à bras ouvert le petit nouveau dans lequel tu as passé plusieurs nuits!
    xoxoxox

    • 13 juillet 2012 14:34

      Non mais TOI! Sous tes airs angéliques, tu es une mauvaise personne 😀 Et d’ailleurs, si j’étais toi, je ferais un tas de bonnes actions pour annuler ce manque de solidarité. Parce que tu sais ce qu’on dit, hein : what goes around, comes around. Hahahahahaha! Treeeemble Syb, treeeeeeemble!
      PS: contente que tu approuves mon petit dernier. ❤

      • Syb1050 permalink
        15 juillet 2012 11:06

        m’est revenu un moment de gêne où dans une boîte de salsa un mec m’a invitée à danser et ce monsieur, qui me trouvait « timide », ne s’est pas gêné, lui, pour manifester son bonheur de se coller contre moi avec son ENORME érection 😉

  7. audrey se paie une honte permalink
    12 juillet 2012 18:34

    Tu veux de l’affiche, pour bien rigoler hein?!!!
    Le coup du tampon à la place du labello c’est un classique, je pensais que tu nous aurais sorti une anecdote plus croustillante!
    Du coup j’hésite à te livrer une petite honte moi…
    Allez, mais c’est bien parce que t’es malade hein!

    Du temps ou on allait en boite avec les copines… autant te dire que ça fait un bail.
    Une de mes cop portait à l’époque des buffalo. Tu sais, ces horribles shoes compensées… Bref un soir, elle nous fait un caprice comme jamais pour qu’on mette nous aussi des buffalo. Sauf que c’était la seule de nous 3 à en avoir. Éclair de génie de sa part, nous prêter ces paires de chaussures. Oui, idée brillante sauf qu’elle chausse un 39 moi un 36 et mon autre copine un 38. Autant de dire que ça l’a pas arrêter…
    Trois paires de chaussettes au pied plus tard, me voilà avec ces horreurs au pied devant le miroir de la chambre, lui disant: « c’est trop ridicule, j’vais me faire une entorse à la cheville avec tes conneries moi! ». Elle: « moi je vous préviens, je sors pas si vous les mettez pas, quoi merde c’est mon anniv’ les filles ». Moi: « je vois pas le rapport ». Elle: « c’est mort, j’y vais pas, allez y sans moi, je boude;  » 1H30 plus tard de négociation, et nous voilà toute les 3 en buffalo dans la discothèque. tout ce passe bien jusqu’à ce que des gogo nous fasse monter sur le podium. Déjà rien que là, c’est la honte. Bon…On s’éclate, on danse, on rigole quand d’un coup c’est le drame…en soulevant mon pied, ma chaussure se fait la malle et part tout droit atterrir dans la tête d’un mec 3 mètre plus loin. La honte….Le mec se retourne, genre quelqu’un m’appelle.. le mec bourré à rien tilter mais le reste de la boite c’est mis à crier, à siffler et m’applaudir ( et merde pourquoi je suis montée sur le podium moi!!). Mes copines solidaires… morte de rire, m’ont laisser allez chercher cette P…(censuré) de maudite godasse à cloche pied. Tout le monde mort de rire… et moi qui brandit victorieusement la godasse retrouvée. Quitte à ce taper l’affiche, autant assumer..
    Forcement tout le monde crie, applaudit….
    Bref je me suis payée une honte….

    • 13 juillet 2012 14:44

      Je ne sais pas ce qui m’a fait le plus rire (et j’ai beaucoup BEAUCOUP ri, crois-moi) : ta copine qui boude parce que vous ne voulez pas porter les mêmes chaussures qu’elle (des Buffalo… Non mais quelle horreur!) / toi avec tes 3 paires de chaussettes / vous 3 arriver en boîte / la chaussure qui vole et qui finit sur la tête du mec (LOOOOOOOL jusqu’à la fin de mes jours). Merci Audrey, je savais que je pouvais compter sur toi sur ce coup-là.
      (Moi j’ai dû danser une fois avec un gogo. C’était horrible. J’avais 18 ans, il se frottait à moi, simulait l’acte… Ca me dérangeait, j’essayais de le repousser en hurlant MAIS QUELLE HORREUR LAISSEZ-MOI TRANQUILLE! Alors il m’a glissé à l’oreille « laisse-toi faire sinon je me fais virer. » Bref, j’avais pas trop aimé… Et maintenant que je suis sur le déclin, je me dit que j’ai été bien conne et que j’aurais dû mesurer ma chance :-))

  8. marieworkinggirl permalink
    12 juillet 2012 18:48

    Ce moment gênant où avec les copains du lycée vous êtes devant le ciné, un mec passe en bagnole musique à fond, jantes chromées, chien qui bouge la tête sur la planche arrière, lumières multicolores… tu t’exclames (pour faire cool devant les autres): regardez le « Jacky Moumoute ». Personne ne rit, tu te retournes, le père de ta pote est juste derrière toi, et je te le donne en mille: il s’appelle Jacky…

    J’en ai sûrement plein d’autres, mais comme ça à brûle pour point, ça ne me revient pas…

    PS: pour une défraîchie ton blog est rafraîchissant. (même si j’ai parfois l’impression qu’il manque les sous titres)

    • 13 juillet 2012 14:48

      Règle numéro 1 : TOUJOURS demander à sa amis comment s’appellent leurs parents. Tu m’entends? TOUJOURS. Et je sais de quoi je parle.
      Cela dit, quelle idée de s’appeler Jacky! 😀

  9. 12 juillet 2012 18:56

    j’adore tes looks 🙂
    et tes moments gênants aussi 😉

  10. 12 juillet 2012 19:06

    tu me fais mourir de rire…je t’assure t’es moi (enfin presque). Bref mon moment gênant il date du début de la semaine….imagine je venais de prendre mon linge étendu dans le jardin, j’ai tout posé dans le salon sur le canap’…et là tu as les copains de mes fils qui arrivent..sauf qu’il y a les « ptits bateaux » sur le canap, alors ni une ni deux…je prends le tout et je mets ça dans mon grand sac (celui qui traine aussi sur le canap’).

    Le lendemain je ramène à ma super collègue, comme promis le dernier numéro de Muse (mon mag du moment) et je lui dit
    – vas- y il est dans mon sac »(le super sac du canap’)..
    -. »oh oui mais moi j’aime pas fouillé »…
    -« rhoooooo vas y j’ai rien à cacher quoi ho ! »…

    alors elle regarde dans mon grand sac (celui qui était sur le canap’…tu suis là ?) et prend le Muse.

    Le soir moi je rentre tranquilou, je vide mon super grand sac pour préparer le lendemain et qu’est ce que je sors… »UNE BELLE « pti bateau ».

    Je t’assure j’étais toute seule à la maison…y avait personne devant moi, je suis devenue rouge comme une pivoine et je me suis dit « pitiiiiiing c’te honte au boulot »…

    ma collègue est super bien élevée elle n’a rien dit…ou alors elle est super myope ;-))) et là je suis sauvée!!!!

    :-)))) ça vaut les tampax et le rouge à lèvre tu crois….

    • 13 juillet 2012 15:07

      Bon. Ecoute. Au pire, ta collègue se dit que tu es une étrange personne qui se pointe au boulot avec des culottes dans son sac. Hahahahahahahaha! Hum. Pardon. Non mais dis-toi que ça aurait pu être pire. Genre elle aurait pu tomber sur une combinaison en latex. Alors, là, évidemment, tu ne serais plus de ce monde aujourd’hui, c’est sûr 🙂
      (Ca vaut totalement le tampax. Top là poulette!)

  11. 12 juillet 2012 19:29

    Tres jolies toutes ces tenues, j’aime beaucoup ton slim rose.
    Bises

  12. Je ne signe pas permalink
    12 juillet 2012 19:32

    Grand moment de solitude double puisque cela s’est passé dans l’intimité de ma voiture. J’avais rendez-vous avec un homme qui me plaisait, à qui je plaisais … bref c’était parti pour conclure ce soir là. J’avais un peu de route et je m’arrête sur l’autoroute pour boire un café. Je remonte dans ma voiture et renverse quelques gouttes de café sur ma jupe … blanche. Pas de kleenex dans mon sac, je ne m’énerve pas, je garde mon calme contrôle la situation et je me dis qu’il me faut de la ouate. Je dégaine un tampon (neuf), je sors ma bouteille d’eau. Et là j’ai commis l’erreur d’avoir oublié la fameuse publicité de l’époque ou tu voyais une main saisie d’un tampon qu’elle trempait dans une carafe d’eau transparente, ce qui fait que le bazar s’expansait automatiquement. Bref, je trempe mon tampon (super plus) dans la bouteille d’eau … quand il a commencé à s’expanser j’ai repensé à la pub. Toujours très concentrée, je ne me suis pas affolée et j’ai commencé à tirer doucement, puis un peu plus fort et puis je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai mis la ficelle dans ma bouche, j’ai tenu la bouteille des 2 mains et j’ai sorti le bazar.
    Je me suis autofélicitée jusqu’au moment ou j’ai entendu rire … il y avait 2 bonhommes dans un 4X4 garé juste à côté de moi qui n’en avait pas perdu … une goutte.

    Honte professionnelle : J’étais en rendez-vous (plutôt de haut niveau), face à 2 interlocuteurs. Bla bla bla bla bla et puis je voulais parler d’une application, que j’ai développé pour un client, qui pouvait correspondre à leur cahier des charges. Et là très sûre de moi je leur parle de Durex. Durex par ci, Durex par là, bla bla Durex bla bla Durex.
    Les gars plutôt coincés au départ (des ingénieurs) ont commencé à se détendre. Bref je pars, je reprends la route et soudain j’ai eu un flash … en fait c’est Pyrex dont je voulais parler et je me suis rendue compte de ce qu’était Durex !!!

    Je ne signe pas 😉

    • 13 juillet 2012 07:11

      Alors là « je ne signe pas » dès le matin comme ça…j’ai ri avec ton Durex…merci du fou rire que j’ai…sûre que je vais y penser toute la journée 😉

      • Je ne signe pas permalink
        13 juillet 2012 13:32

        Merci Poulette et Nain d’jardin … ravie d’avoir pu provoquer un fou rire. Allez only for you mais il faut faire preuve d’imagination et pourquoi pas essayer. J’ai toujours un dictaphone dans la voiture car je roule beaucoup, et quand je roule je pense, donc ça me permet de prendre des notes « vocales ». Bref, un jour j’ai craqué, je me suis enregistrée alors que je chantai « la pêche aux moules ». Normalement, puis de façon de plus en plus destroy, jusqu’à ce que je me mette à la chanter à la Julio Iglesias. Je me suis faite arrêter par les gendarmes qui pensaient que j’avais un téléphone portable à la main. Les képis étaient un peu coincés, ils m’ont expliqué que bla bla bla téléphone, dictaphone même punition puisque je n’ai pas les 2 mains sur le volant. Et puis je leur ai tout avoué, ennui, voiture, trajet long, monotonie de l’autoroute, prise de notes vocales et puis chanson. Ils m’ont demandé si j’étais chanteuse … ????? Alors je leur ai dit « je vais vous faire écouter la dernière et vous aurez la réponse ». Interloqués, ils ne savaient plus quoi dire. Je leur ai dit que je comprendrai s’ils me faisaient souffler dans le ballon ! Gros fous rires des képis et pas d’amende.

        • 13 juillet 2012 15:14

          Je ne sais pas qui tu es, ce que tu fais, ni où tu vis MAIS PUTAIN JE VEUX ETRE TOI!!!!!!!! Enormissimes tes histoires! Fou rire pour moi aussi (non mais chanter la pêche aux moules à la Julio Iglesias, quoi!!!). Tu es un génie. Tu es mon idole. Voilà.

          • Je ne signe pas permalink
            13 juillet 2012 18:27

            😉 Facile tu supplies ton Gérard de t’acheter un dictaphone. Dans un premier temps je t’autorise à picoler un peu et tu chantes « la pêche aux moules ». Ensuite tu manges une paëlla arrosée d’une Sangria un peu corsée, tu écoutes Manuela normalement Julio Iglesias est en toi et là … je ne réponds plus de rien. J’ai pas de copyright pour cette version … vous pouvez toutes chanter la pêche aux moules, j’ai pas facebook donc vous pouvez créer un profil la pêche aux moules. Bref l’été sera la pêche aux moules ou ne sera pas. Moi j’ai dit.

  13. 12 juillet 2012 19:47

    j’aime bien ta tenue automnale, moi aujourd’hui j’ai eu l’impression d’être habillée comme en hiver, pieds nus mis à part. Sauf qu’en hiver, il y a le chauffage. Super aussi le t-shirt qui pâlit de chaud !!
    Sinon, même pas honte !!

    • 13 juillet 2012 15:16

      Tu n’as pas honte parce que tu es un grand sage. Gloire à toi, ma chère Laurence 😀 ❤

  14. 12 juillet 2012 20:08

    Ta première phrase, je l’aime, mais à un point, tu peux même pas imaginer.
    J’ai adoré le moment gênant avec la banquière, ça devait être comique.
    Et donc là c’est à mon tour c’est ça ? Tu sais, j’ai lu ton post et je me suis dit, je vais réfléchir en mangeant à ce que je pourrais bien lui dire, et j’ai fini par trouver (t’as vu comment je met le suspense).
    Du coup, je me lance, et j’ai bien envie de te raconter « Ce moment gênant où tu es tranquillement en train de matter des blogs sur ton ordi, dans ta chambre. Soudain, te vient l’envie de mettre du Lionel Richie à fond la caisse dans ton casque, toi, logique tu te mets à faire un duo effréné de 2h15 avec lui. Puis, tu retournes, l’air de rien, devant la télé, avec ta mère et ton frère. Et là … y’a comme un malaise … »
    Bizz.
    PS : Gégé connaît-il la signification du verbe « kiffer » 😀 ? Simple question.
    PS2 : Ca te va bien le jean 7/8 😉

    • 13 juillet 2012 15:22

      Bon, tu sais quoi? Je t’adore, Junior. Tu aurais dû naître comme moi, en 1975 (je me base sur tes goûts musicaux). On aurait été copines, on aurait passé nos journées ensemble et j’aurais sans doute pris exemple sur toi. Parce que tu n’as que 20 ans et que tu oses affirmer ce que tu es. (sur un blog, en plus.) Moi, quand j’avais ton âge, je me sentais différente et ça me faisait souffrir de ne pas pouvoir l’exprimer pleinement. Alors je faisais un peu semblant, pour être comme les autres. Bref. Tu m’épates.
      PS : On va dire que Gégé CONNAÎT le verbe kiffer. Mais il l’utilise mal. Il serait du genre à dire : « Ah ouais, c’est cool! Ca kiffe! » Ou alors « hé c’est kiffe! ». Voilà. Gênant. 🙂

      • 15 juillet 2012 20:37

        Moi aussi je te kiffe, Alphonse. Mon blog justement m’a aidée à m’assumer, moi et mes goûts décalés (pour ma génération, j’entends). Mais il y a eu une longue traversée du désert où, comme toi, je me suis sentie un peu seule au monde. Et à cette époque, j’aurais donné n’importe quoi pour être née plus tôt. Aucun doute, on aurait été BFF, tu m’aurais emmené voir Michael en concert, on aurait suivi Prince après ses afters dans Paris, et on aurait fait des méga teufs de 24h pour nos anniversaires (November rocks :p) !
        PS : J’adore, Gégé est un concept à lui tout seul 😀

  15. 12 juillet 2012 20:47

    Ce moment gênant où, dans le temps où t’étais une vieille esthéticienne qui épilait des touffes, tu as demandé à ta cliente « quand est-ce prévu pour le bébé ? » Et qu’elle te répond qu’elle est pas enceinte. Qu’il te reste 20 longues minutes avant d’en finir. Dans le silence.

    Ce moment gênant ou tu fais une tâche de règles sur le siège de ton scoot et que par rapprochement, tu réalises que tu as aussi une tâche sur le cul.

    Ce moment gênant où, fière, tu annonces devant l’assemblée que 6×5 font 35. Et que tu insistes. Lourdement.

    Ce moment gênant où tu racontes à Alphonse tes moments gênants.

    • 13 juillet 2012 15:54

      Pompon. Tu as épilé des teucha??? Alors là, chapeau, révérence, etc. Je demande toujours aux esthéticiennes de me raconter des anecdotes et WOW c’est gore. (J’ai ADORÉ le « dans le silence ». Haha!)
      Ne sois surtout pas gênée de tes petits aveux, hein. La tache de sang, j’ai connu aussi. A la danse (classique. Donc justaucorps et collants roses.) J’avais 14 ans. Horrible. Je n’y suis plus retournée pendant 3 semaines.
      Et euh… 6×5 ne font pas 35? Ah bon. 😀

      • 22 juillet 2012 17:14

        Pompom… « dans le silence »… Hahahahaha! J’imagine trop bien la scène! Surtout que, dans les 2 années qui ont SUIVI mon accouchement, on m’a demandé à 3 reprises quand était prévu le bébé! 3 claques dans ma gueule… et vlan… mais j’avoue que je me suis à chaque fois délecté du malaise de celui ou celle qui à osé poser cette question!
        Et la tache de sang… et bien pour ma part c’était au taffe, sur le fauteuil en tissu du boss et tout cela dans une boutique à la vu de tous! Super!

  16. Laeti permalink
    12 juillet 2012 20:50

    Alors alors… les moments de solitude… bah ca m’arrivait souvent ado ! Le plus beau m’est arrivé en terminale. A la fin de l’année, le prof d’histoire nous fait tout un laïus sur la vie étudiante qui nous attend : « vous allez voir, vous n’aurez jamais cours » Oo // « A Lyon, y a plein de boîtes trop cool… » // bref il en arrive à parler des filles/ d’histoires du c*l et tout. Se sentant investi d’une mission, il nous sort « Et n’oubliez pas de sortir couvert ! »
    Bim, je réponds « Ah oui, ma sœur m’ a dit qu’il faisait super froid à Lyon ! »
    Grand silence dans la classe qui finit par éclater de rire. Moi, complètement mortifiée et rouge comme il se doit (en vrai, je rougie pas, j’ai juste les larmes qui me montent aux yeux). Bah oui, très naïve à l’époque, tout ce langage fleuri m’était inconnu ! Autant dire que je me suis rattrapée (même si je ne suis pas à ton niveau cher Alphonse)…

    C’est ainsi que je suis la fille qui ne dit plus rien en public

    • 13 juillet 2012 15:59

      Ooooh j’ai envie de te prendre dans mes bras et de te faire plein de bisous (ouais, désolée, ça tombe sur toi), tant je trouve ton histoire touchante. Même si, on est d’accord, hein, c’était un peu la lose ta réflexion. Hahaha! Si tu veux te perfectionner, je veux bien devenir ton maître en matière de langage fleuri (et non, je n’en suis pas fière, mais bon, ne nous voilons pas la face, il m’arrive d’être très grossière :-))

  17. 12 juillet 2012 20:53

    Ok mais tu veux laquelle?
    Le bas autocollant sur la cheville et moi qui continue de marcher en ne m’étant rendue compte de rien?
    La culotte (propre heureusement) qui avait séché dans le jean au sèche linge et qui a trouvé que le meilleur moment de faire connaitre sa présence c’est la cafèt de la boite a 12H30 avec mes 10 collègues autour?
    Moi en train d’appuyer sur la chasse d’eau murale avec mon pied (c’est cracra c’est trucs là je te jure) alors que je suis en jupe et que ma boss débarque (je réouvre la porte à peine rhabillée faut dire)?
    Moi, m’affalant sur un coussin moelleux qui en fait était le gateau à la coco de cousine Charlotte?
    Moi, me pétant la gueule sur Elvis en plein show sur le trottoir à Vegas?
    Le jour où j’étais en train d’expliquer à un mec que non c’était pas à cause de sa gueule mais parce que je n’étais pas une prostituée que je refusais de monter avec lui, alors que mon futur mari venait à ma rencontre (second rencard)?

    Ouais, j’suis un peu la fille illégitime de Madame la loose et de Monsieur moment de solitude faut dire!

    • 13 juillet 2012 16:03

      Pas mal, Kaki, pas mal. J’aime particulièrement le bas sur la cheville. Le gâteau, aussi. Merveilleux! Ouais bon, j’ai relu ton comm et j’aime tout, en fait. Mais moi, venant de toi, ce que je veux, ce sont les trucs qu’on ne peut décemment pas raconter ici. C’est ainsi que je compte sur toi pour me les dire de vive voix. Et tu auras, en échange (et comme promis), mon IMMENSE moment de solitude totalement inavouable sur ce blog.

  18. 12 juillet 2012 21:50

    la « vieille » veste en jeans H&M, je crois bien que j’ai la même; et elle est top!!

  19. mummyisablogueuse permalink
    13 juillet 2012 01:53

    Trop marrant ton post allez je me lance  » dans un bus bondé, j’avais une place assise, poliment, j’ai cédé ma place à une jeune femme pensant qu’elle était enceinte et ben non elle l’était pas « ….

    • 13 juillet 2012 16:05

      Haha t’as dû lui coller une de ces névroses à cette pauvre fille! (On m’a aussi demandé une fois si j’étais enceinte. Euh ben le lendemain j’ai mangé des tomates sans sauce.)

  20. Julie permalink
    13 juillet 2012 08:47

    Ce moment génant où tu es en interclasse (en seconde) et que tu vas faire un babyfoot avec tes potes dans la salle de jeux à côté du lycée (ouais je sais c’est une autre époque) et que tu ris tellement que tu te pisses dessus. Là t’es vraiment dans la merde surtout que t’avais qu’un trou d’une heure et que ben faut retourner en classe. Tu mets ton « bombers » (quand je dis que c’est une autre époque!) autour de ta taille et tu suis tes potes 3 mètres derrière. Là tu ris plus du tout et tu t’assois tant bien que mal en cours de français où tu baignes dans ton pipi (qui n’a rien d’un pipi d’ange étant donné la bière que t’a picolé. Oui, tu as 14 ans et tu bois plein de bière). Personne n’a rien vu mais tu pense que les gens ont senti. Finalement la sonnerie retenti à 17h, tu marmonnes un « chao » à tes potes, tu te tapes encore une demi- heure de transport en commun pour arriver chez toi, sauter dans la douche puis sous ta couette où les plus sombres idées d’en finir te passent par la tête.
    Voilà pour ma honte à moi. Depuis y’en a eu d’autres, mais celle ci m’a traumatisé. Après mes accouchements je te jure que j’ai fait la rééducation périnéale de A à Z.
    Bisous!

    • 13 juillet 2012 16:09

      HAAAAAAN horriiiiiiiiiiiible. Non mais avoue que tu as fait fort, quand même! Ca m’est arrivé aussi mais j’avais 4 ans. Je portais une jupe culotte bordeaux (une autre époque, tu disais?) et je m’en souviens comme si c’était hier (mini traumatisme, moi aussi). Sinon t’inquiète, hein « baby foot », « bombers », « tchao », ça me parle, tu sais 😀

  21. 13 juillet 2012 08:49

    Mais le rose te va si bien!… Viens donc au sud de la Loire, je te promets il fait nettement meilleur (si, si c’est vrai), et pas besoin d’aller jusqu’au bord de la Méditerranée (sauf si tu veux faire trempette): tu peux t’arrêter avant, promis tu auras du soleil. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas QUE sur la Côte d’Azur qu’il fait beau, nonméwo! Parenthèse fermée. Sinon, ben dans le genre moment gênant, il y a le récurrent (qui m’est arrivé encore pas plus tard que ce matin): les endroits où, de ta voiture, tu dois prendre un ticket, payer, etc (genre entrées (ou sorties) de parking, entrées (ou sorties) d’autoroutes, cahutes pour payer l’essence (c’est pour cela que je vais toujours au 24/24)). Je n’arrive JAMAIS à accéder à ces endroits et prendre mon ticket sans avoir besoin de défaire ma ceinture de sécurité, et sortir la moitié de mon corps par la vitre (sans parler de tellement étirer mon bras que j’ai l’impression d’être démembrée du bras gauche à chaque fois)… Et oui, neuneu je suis, neuneu je reste. Je n’y arrive JAMAIS. Et évidemment, derrière, tu as les gros lourds qui me regardent et se marrent, bande de gros nazes… Donc ça c’est le moment gênant qui m’arrive au moins une fois par semaine, si ce n’est plus… Bof, je finis par être blasée. Par contre, un des moments les plus gênants pour moi je crois (et heureusement ça ne m’est arrivé qu’une fois): au ski, avec une copine, on sympathise avec un moniteur (oh je te vois venir: les gonzesses au ski qui draguent le mono ESF… ben ouais, et alors??? 🙂 ). Je trouvais qu’il avait un bâton de ski super étrange, qui ne ressemblait pas aux autres. Et du coup, sûre de mon humour décapant, je lui sors: « dis-donc, c’est un bâton de compet’ que t’as là! ». Et là, pas de réponse du mono et regard TRES gêné de ma copine: il était donc mancho (et le bâton était donc adapté à son moignon…). Tu vois ta photo avec le rose au joue… et ben moi mes joues, elles n’étaient pas roses… non, non, mais rouge carmin (ou rouge comme le rouge de la combinaison de l’ESF… tu vois le genre). C’était il y a genre 20 ans de ça, et je ne m’en suis toujours pas remise….

    • 13 juillet 2012 16:15

      J’imagine bien les mecs se marrer et dire « pfff ces femmes au volant! » (T’es quand même un peu bizarre, non? Hahahahaha. Bon. Dixit celle qui n’a pas son permis. A 36 ans. Donc oui. Camembert, Alphonse.) Non mais par contre, l’histoire su moignon, juste : MOURIR. VITE ET SANS SOUFFRANCE. Je t’avoue avoir beaucoup ri. Mais d’un rire très très coupable 😀

  22. 13 juillet 2012 09:57

    Ce moment gênant où.. tu tombes dans la rue. Prem’s !!! Ca m’arrive souvent ça, surtout quand il pleut, que je porte des pizzas, ou alors qu’une de mes godasses me lache lâchement et reste 10 m derrière le point de chute…
    Sinon, ton maillot thermosensible, là… Un pantalon de cette matière permettrait de dire sans aucun doute que « celle-là, elle a chaud au cul ! » non ?

    • 13 juillet 2012 16:19

      C’est drôle comme des petites choses sans importance peuvent être tellement gênantes. Je pense à la chaussure qui reste 10 mètre derrière toi (hahahahahaha). C’est un peu comme quand tu chantes une chanson super fort et que soudainement tu te trompes dans les paroles (moi. Tout le temps.). Ben EN SOI, c’est pas grave, mais je ne sais pas pourquoi, je me sens terriblement gênée à chaque fois.
      (N’achète pas de pantalon thermosensible.)

  23. 13 juillet 2012 12:07

    Des moments gênants !!?? Bien sûr que j’en ai eu ! Le coup du téléphone, ça m’est déjà arrivé aussi…:(, j’ai vécu un grand moment de solitude il y a pas si longtemps, je devais me taper des chiottes publiques lors d’une foire bondée de monde, voulant faire vite pour ne pas rester une éternité dans cette pièce puante, je suis ressortie la jupe coincée dans ma culotte (derrière!!!), grosse poilade pour certains avant de me le dire…Sympa les amis…Sympa !

    J’adore tes looks et les vieilles boots !

    La bise,
    Virgo

    • 13 juillet 2012 16:21

      Hahahahaha! Cette classe! Ce chic! Cette élégance! Dans mes bras Virgo! Et sinon, merci 🙂
      Bises

  24. Restons discrètes permalink
    13 juillet 2012 13:30

    Merci jolie Alphonse! J’adore, terminer la semaine en beauté…
    Me voilà en train de me bidonner – toute seule – devant mon écran… comme ce n’est ni la première fois mes collègues me trouve comment dire… folle (en même temps je ne me vois pas leur expliquer le pourquoi du comment.. une petite histoire de tampon coincé dans une bouteille d’eau suis pas sûre sûre que ce soit du meilleur effet au job, si? du coup j’hésite) voilà pour une.
    Avoir porter un nouveau chemisier pendant au moins 3h30 au job avant que qqun s’exclame – choqué – qu’il est complétement transparent… (ma société compte 500 employés, hmmm) Je suis donc la folle qui montre ses boobs. alors que je dois être dans les plus coincées.. si si
    Pour garder l’esprit ado, il y a celle où on fait un tél anonyme au type dont on est dingo mais qu’on continue de parler à ses copines en mettant la main sur le combiné et qu’au bout de qq minutes, on entend notre nom… blondie, c toi? et oui parce que la main sur le combiné ça marche, mais seulement dans les films…
    Bon we à toutes et tous 🙂

    • 13 juillet 2012 16:30

      Ce tampon dans la bouteille d’eau figure à présent dans mon pool d’histoires que j’aime raconter. Merveilleux! Sinon, ma cochonne (cf chemisier transparent – désolée j’ai pas pu m’en empêcher 😀 En même temps, ton collègue est facilement choqué, je trouve.) je suis totalement fan de ton coup de fil anonyme! J’imagine tellement la situation! Ca me rend même nostalgique et me donne envie de retourner à cette époque juste pour retrouver ce genre d’ambiance!

  25. caroline permalink
    13 juillet 2012 14:42

    je pense que je vais gagner la palme……. j’en rougis encore….

    donc mise en scene : dimanche chez ma belle famille, beau papa, belle maman, oncle truc, autre oncle machin (celui ci est prete …. important pour la suite de ma grosse tehon!!), belle soeur, mari, mes enfants et moi….

    famille bourgeoise, tirant meme vers la famille catho qui va en bretagne en vacances (enfin pas moi hein!! eux!!! 😉 )

    discussion autour d’un poulet des familles, petits plats ds les grands…. et je ne sais d’ou, une discussion s’installe sur le fait d’etre pudique, et de se cacher ou non devant ses enfants…..

    mon mari n etant pas le pere de mes enfants qui a l’epoque avaient 6 et 9 ans… ma belle soeur demande a son frere (mon mari donc) si il y a de la gene entre eux…

    moi et ma grande gueule, je dis que non!! evidemment!! on est une famille a la cool, bon, on se balade pas a poil mais si les enfants rentrent ds la salle de bain et qu’on y est, ben tant pis pour eux….

    et la je me retourne (grosse grosse grosse erreur ) vers ma fille, et je lui demande

    – » hein ma biche? ca ne te derangerait pas de voir super man tout nu?? enfin…. si c’etait pas hazard ca ne te choquerait pas??  » ………

    silence……

    et 3 mn apres, elle s’esclaffe :

    – » MAIS NON CA ME DERANGE PAS!!!!! PARCE QUE MEME UNE FOIS JE SUIS RENTREE DANS VOTRE CHAMBRE ET MEME QUE J’AI VU SES FESSES ET QUE MAMAN ELLE AVAIT LES JAMBES EN L’AIR »

    envie de décéder …….

    quelqu’un voudrait du fromage???

  26. 13 juillet 2012 16:41

    Doux Jésus! Tu vois, ce que tu viens de raconter, c’est PRECISEMENT ce que je ne voudrais jamais vivre (et encore, là ça va, c’était avec les beaux parents. Devant mes parents je serais morte sur le coup. Même pas le temps de souffrir. Rien. Juste paf. Muerta.)
    J’espère que suite à cet épisode tu as bâillonné ta fille 😀
    PS : et sinon, aujourd’hui, tu vas bien? Tu es toujours en thérapie ?HAHAHAHAHAHA!

    • caroline permalink
      13 juillet 2012 17:05

      ma fille a 15 ans aujourd’hui… j’espere que c’est sorti de sa memoire!!!!!! l’image du modele parental! au secours!!!! hahahaha

      qd j’y pense aujourd’hui j’ai comme un arret du coeur…..

      et suite a ce sujet de post honteux et douloureux….. est revenu a ma memoire….. le fameux soir devant un feu de cheminee au mois de fevrier… devant la TV apres que mon mari ait choisi un DVD (et oui en bretagne il existe encore des loueurs!!!) pour toute la famille….. (toujours ma belle famille….ils doivent tous penser definitivement que je suis une nymphomane…)

      nous voila tous installé, enfants, petits enfants, beaux parents, l’oncle (toujours le meme….)

      et mon mari, met ds le lecteur, un film tout a fait familial motivé dans son choix par le loueur (non mais quel con celui la aussi!!!)

      I LOVE YOU PHILIP MORRIS…

      qd les yeux de mon neveu de 11 ans se sont arretes de sortir de sa tete, que JIM CARREY fut rassasie de sa sodomie par un gros moustachu transpirant, ma belle mere, tres intelligemment a dit « bon bon bon, je crois qu’on en a assez vu….merci super man pour ton choix…. »

      tous ca ds les 20 premieres minutes….ou personne n’ose arreter le film, et qu’on se dit tous betement ds notre tete, nooooonnnnn mais ca va pas durer tout le film!! sssiiiiii … oups…

      moi je pleurais de rire dans mon echarpe (ca caille la bretagne en fevrier!!)

      l’oncle etait presque mort dans son fauteuil
      mon beau pere est allé se chercher un yaourt
      et mes enfants nous ont dit « non mais vous etes des parents vraiment trop bizarre vous!!! »

      • 13 juillet 2012 17:13

        HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAA! Riche idée le film! Pour ta fille, je n’ai pas osé demander comment elle allait. Bon apparemment les séquelles ne sont pas encore visibles. Ouf. Ca te laisse encore un peu de temps pour économiser pour sa future analyse 🙂

        • 22 juillet 2012 17:32

          caroline… Mon Dieu! Je suis en pleurs suite à cette lecture! Merci pour ce très très grand fou rire!
          “non mais vous êtes des parents vraiment trop bizarre vous!!!” HAHAHAHAHAHAHAHA!!! C’est énorme!

  27. latelierdecuriositededeborah permalink
    13 juillet 2012 17:27

    Mouhahaha, je ris, je ris, je ris. Et je bave aussi. Parce qu’Alphonse est belle, mais ça elle le sait !
    Pourquoi je me sens toujours obligée de parler de toi à la troisième personne du singulier ? O_o

    • 13 juillet 2012 17:31

      Alphonse te remercie du fond du coeur et aime beaucoup, comme tu peux le voir, la troisième personne du singulier. Son melon? Sa prétention? Vas donc savoir 🙂

  28. 13 juillet 2012 21:43

    Bon il pleut alors je n’allais pas me remettre à chanter la pêche aux moules à la façon de Julio Iglesias. Alors j’ai crée mon espace de connerie à moi, tu m’as donné envie, tu as tout déclenché, tu es mon maître. Maintenant je vais signer 😉

  29. Amidala permalink
    13 juillet 2012 23:50

    Aujourd hui je suis passée à la peséé hebdomadaire est…..500g!!! Putain je n ai perdu que 500 g alors quand je vois ton Jean rose et bien…..je pleuuuuuure! J aurai l air d’un jambonneau fuck fuck…

  30. 14 juillet 2012 16:33

    Ton slim est parfait!

  31. 14 juillet 2012 18:12

    Le rose aux joues qui vire au pourpre, rahhhh, trop de fois dans ma tendre jeunesse … Il y en a tellement que je vais me lancer sur la toute première fois bien gravée dans mon souvenir : classe de CP, avec moi dedans, élève « modèle ». Problème : une grosse envie de pipi entre deux lignes de lecture. Trop gênée pour demander devant tout le monde. Donc j’attends, de honte. Jusqu’au moment où je ne tiens plus, je veux demander discrètement à la maîtresse et je fonce devant son bureau. Et … le pipi coule … devant son bureau. Voilà. C’est dit.

  32. ladyfafa permalink
    15 juillet 2012 11:16

    Le coup de la banquière est énorme! Des moments gênants, j’en vis tous les jours en cette période bénie de soldes, où je suis obligée de me promener avec mon portable dans la main, incapable de calculer de tête -20% sur 45 euros… Par contre, ne compte pas sur moi pour te raconter la fois où, prise dans le tourbillon de mes calculs, je l’ai fait sur un prix de base de 100 euros, non, non. Ou la fois où j’ai demandé à la dame de la poste si une boîte aux lettres normalisée, ça voulait bien dire qu’il y avait mon nom dessus, non, non, non. Pas facile d’être la sœur spirituelle d’Eve Angeli!

  33. 15 juillet 2012 23:15

    ce moment gênant où tes enfants te foutent la honte : « maman, pourquoi la dame elle a de la moustache? » devant une dame âgée à la pilosité hasardeuse. « maman pourquoi la dame elle parle comme ça » devant un monsieur a la voix pas-virile pour un sou, « maman pourquoi le monsieur il sent-pas-bon », dans le métro à côté d’un monsieur qui ne connait pas le déo….
    bon et puis aussi ce moment gênant où tu sors un tampax de ton sac, je connais aussi.

    Le pire, je crois, une mamie qui a un jour renversé son sac dans le métro… et d’où en est sorti un ratelier ! Si si, madame, l’expression « ramasse tes dents » avait toute sa raison d’être !

    Bon et sinon, ton jean rose pâle est sublime, j’adore !

    j’espère que ta cure de Stepsils s’est bien passée, que tu avais emporté de la lecture où-tu-sais 😉 (et fais gaffe quand même pour ta T°, sil est augmente d’un tout petit chouïa sans fièvre, c’est que tu es habitée (pas par un alien, non, non, par un de ces spécimens qui te foutent la honte (cf. début de mon long message 🙂

    Bises

  34. 16 juillet 2012 00:16

    Tous les commentaires me font bien rire !
    Je pourrais évoquer ce moment où, en plein oral d’un concours, je devais présenter un livre que j’avais bien sûr apporté. Au moment d’en lire un passage, je le cherche désespérement, la mine angoissée. Sur la table : non… je regarde rapidement dans mon sac resté ouvert au sol… Ah, non, il était dans ma main depuis le début… Les yeux au ciel d’un membre du jury aura fini de m’achever (ma bêtise n’était donc pas passée inaperçue…)
    Ou ce moment où je salue chaleureusement avec force moulinets de bras mon groupe d’amis jusqu’à m’apercevoir à un mètre d’eux que non, ces gens à qui je souris, je ne les connais pas. Pour autant, je ne vais pas porter mes lunettes, penses-tu !

  35. 16 juillet 2012 01:21

    J’adore ce petit look automnal! 🙂

  36. 16 juillet 2012 10:59

    J’en ai une super gênante: Ce moment gênant où une amie essaie des jeans dans une cabine d’essayage, me montre le dernier article et où je dis : « Oh mon dieu, c’est horrible, ca n’a pas de formes, et la couleur ! Nan nan nan ça ne va pas ! » Et qu’elle me répond: « Mais c’est mon jeans.. J’ai fini d’essayer, je sortais de la cabine ! »… OMG ! C’était le pire jour de ma vie !!

    😉

  37. La Groupie d'Alphonse qui a 3 trains de retard permalink
    16 juillet 2012 13:32

    Quelle mauvaise groupie je fais ! Je n’arrive pas à suivre ton nouveau rythme Alphonse. Pour me faire pardonner, voici deux moments gênants testés et pas approuvés par ton humble servante :
    – Ce moment gênant où, dans un salon de coiffure très chic où tu n’as pas vraiment tes habitudes (et où tu ne les auras jamais, vue la chute), la coiffeuse te demande d’un air guindé « vous travaillez avec des enfants Madame ? ». Ben non pourquoi ? « Vous avez des poux » répond la perfide d’une voix bien distincte. Mortifiée, le brushing ne m’a jamais semblé aussi long. Faites des gosses, qu’ils disaient… encore un truc que la pub a oublié de mentionner : quand tes bambins vont à la maternelle, ils ramènent des bêbêtes, et comme ils sont gentils ils partagent avec leur môman. Penses-y Alphonse avant d’envisager de te reproduire. Ou prie pour que Gégé lègue le gêne de la calvitie à votre progéniture (les poux préfèrent les chevelures opulentes).
    – Ce moment gênant où, beaucoup plus jeune et fraichement diplômée, tu rentres dans une salle de réunion remplie d’informaticiens qui te regardent d’un air vicelard (normal?) et où tu t’aperçois en ressortant que tu as fait toute la réunion avec une déchirure béante dans ta jupe en lin, en plein sur le haut de la cuisse, en limite de lisière avec la culotte. Bizarrement j’ai démissionné de ce job moins de 3 mois après.

    Sinon Alphonse, je dois t’avouer une chose, tu sais que je t’adore, mais j’adore de plus en plus tes lectrices ! Lu tous les coms, quelle poilade !

  38. sosyl permalink
    16 juillet 2012 14:01

    Ce moment génant, où, pensant faire un forward d’un mail de ta chef, tu fais un reply en écrivant « p…elle me fait ch… »

  39. Fiz permalink
    17 juillet 2012 17:09

    J’adore ce genre d’article. Pour ma part, je passe sur le grand classique de la jupe coincée dans la culotte (ou de la soirée où super mal à l’aise tu rigoles sans rien comprendre à ce qui se dit et qu’une copine te demande innocemment de lui répéter la blague qui fait rire tout le monde) pour arriver direct au grand moment de honte qui me revient. Jeune – très jeune – adulte, je vivais encore chez mes parents et mon amoureux d’alors était venu passer le week-end à la maison. Ma mère me demande le dimanche de ranger ma chambre mais bon, voilà, ce garçon et moi avions mieux et plus drôle à faire… Je redescend quelque temps après et ma mère me demande si ma chambre est bien rangée. J’affirme que oui bien sûr et là, elle rentre dans une colère aussi contenue que noire. J’ai compris sa réaction en découvrant sur mon tee-shirt … une énorme tache blanchâtre et visqueuse du plus bel effet. LE grand moment de solitude de ma vie je pense.

  40. iou permalink
    17 juillet 2012 22:31

    Alphonse Alphonse Alphonse. J’adore ton blog. Si j’en avais un, je voudrais qu’il ressemble à ça.
    J’ai une tendresse particulière pour les gens qui pratiquent l’autodérision (surtout si les gens en question sont des bombes dans ton genre).
    Moment gênant le plus marquant pour moi: à 12 ans, un pet (sonore, of course) pendant une minute de recueillement à l’église. Et ma mère qui s’exclame: ben iou! tu pourrais t’excuser!
    Ton slim rose me donne envie de resortir mon cimarron nude acheté en solde et porté une seule fois parce que j’avais l’impression d’être à poil (et aussi parce qu’ayant eu la bonne idée de l’étrenner un jour de grosses chaleurs, j’ai mis un certain temps à m’en extraire en fin de journée. j’avoue.)

  41. 18 juillet 2012 17:10

    Le moment un chouilla gênant où:

    – tu essayes d’ouvrir un tube de superglue, qu’étant bloqué te vient l’idée de l’ouvrir avec tes dents, et qu’il explose finalement dans ta bouche

    – tu lis sur une valise à New York, mais que la valise finit par rouler et toi par te casser la figure devant cinquante personnes

    – tu t’amuses comme une gamine sur un caddie, mais que tu finis par te manger un poteau (et que ça fait mal)

    Ceci n’est qu’un condensé. Mais avec du recul, c’est juste des moments très drôles 🙂

  42. 20 juillet 2012 09:44

    Après avoir lu tous les com, je me lance.
    Deux moments mémorables.

    Le premier: repas avec la belle famille (belle-mère, beau-frères, belles soeurs…), un peu coincé et moi fraichement débarquée dans la famille. A l’époque je bossais à Paris alors que nous vivions au bord de la Méditéranée. L’Homme était chargé de ranger la maison tous les vendredi avant mon retour. Ce feignant de première n’avait rien trouvé de mieux que de faire appel à sa moman pour lui filer un coup de main (mais bon, ça je ne savais pas). A ce fameux repas de famille, ma belle-mère me demande si la maison est bien rangée.. Je répond oui, très bien. Elle me demande après s’il ne me manque rien. Euh.. non… Ah ben si m’a-t-elle répondu en sortant de son sac la paire de menotte abandonnée sous le lit le we précédent que le feignant (voir plus haut) n’avait pas rangé…merci l’Homme, merci Belle-maman.

    Le deuxième je le dois à mes enfants.
    Les lundi je ne travaille pas. L’Homme dépose les nains (3 et 6 ans) à l’école et je suis chargée de les récuperer à midi pour les faire manger. Mais le lundi c’est aussi jour de ménage. Et moi souvent le ménage, il se fait en pyjama bien cool… Un lundi midi, un peu à la bourre, alors qu’il pleuvait, j’ai juste passé un jean, mis un imper et en avant pour l’école… Mes deux enfants, devant toutes les maitresses et les mamans qui attendaient, n’ont rien trouvé mieux de dire « Oh, maman, t’as oublié d’enlever ton pyjama… »…ça c’est fait.

  43. Gwen permalink
    20 juillet 2012 14:06

    Je lit de merveilleux moments de honte qui me font bien rire!! Perso un de mes moments de honte c’est quand j’étais étudiante ce qui remonte à 1 an . Après une bonne douche en sous-vêtements je me mets à danser sur les clips à la télé mais directement devant la vitre où en jetant un regard par le fenêtre j’ai eu le plaisir de voir mon voisin et ses garçons genre la vingtaine me mataient et qui me faisaenit de grands coucous;) petit moment de solitude . Mais le pire c’est le jeudi suivant en soirée étudiante quand le mec d’une vingtaine d’année vient te voir et te sort on sait pas déjà vu quelque part. Et toi qui l’a tout de suite recalculé comme étant ton voisin tu dit » non , non tu me dit rien du tout , jamais vu ! » toute en étant rouge cramoisi et que tu as ta copine bien cramée qui sort Gwen tu as ta gueule de grosse mytho . Le mec qui a un flash est gueule  » mais t’es ma voisine qui danse en soutif ! pas mal le soutif mais je préfère la dentelle ! et là grand mais alors grand moment de solitude ….. j’ai prié tout le reste de l’année pour le croiser de trop près.

    Y a qu’à moi que ça arrive des trucs du genre et j’en ai plein mais alors plein je suis la reine des boulettes comme une copine arrive en tirant la gueule car elle a pleuré toute le nuit , je lui dit » fais pas la gueule c’est pas comme si ton mec t’avait largué « . Ben comme tu le devine son mec l’avait largué non mais genre il devrait avoir un code pour ça non!

    Mais elles étaient pas mal les tiennes aussi!
    bisous Gwen

  44. Adeline permalink
    20 juillet 2012 22:27

    Ce que j’ai aimé lire tout les « moments gênants ». J’adooooore lire ton blog également. Un de mes moments les plus gênants était dans un bar, on était entre potes, et moi, évidemment je cours vers le bar commander les boissons  » 2 coupes et 3 mojitos s’il vous plait » (L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Buvez avec modération), le barman, apparemment perturbé par la musique assez forte et le brouhaha dans le bar me tend donc son oreille afin que je répète et moi j’ai pensé qu’il me tendait sa joue. OH MY GOD je lui ai fait la bise ! MAIS QU’EST CE QU’IL M’A PRIS ? Le mec a été très surpris, et moi je me suis sentie seule très seule…

  45. Garp permalink
    23 juillet 2012 14:44

    Ah Caroline et ses jambes en l’air sont assez imbattables ! Mes moments de honte existent, mais ne font pas de jolies histoires. J’ai par contre une amie qui se souvient bien du succès qu’elle a eu auprès de sa mère le jour où, à 12 ou 13 ans ans, elle a ouvert la porte à un ami de ses parents. L’ami annonce à la cantonade, fou de joie : « Isabelle [son épouse] est enceinte ! ». Et la pré-ado lui répond : « Ah oui ? Et de qui ? »…

  46. Garp permalink
    23 juillet 2012 14:50

    Dans la même famille que mon commentaire précédent. Les parents de ma copine invitent le frère de madame et son épouse pour le déjeuner, et ce couple se dispute à table : le frère traite son épouse d’imbécile. Sa sœur essaie de détendre l’atmosphère avec un charmant : « Mais enfin, Roger, qu’aurais-tu fait d’une femme intelligente ? ». Le frère comme la belle-sœur la regardent d’un air stupéfait, et son mari rigole : « Ah ben bravo, jolie remarque, et comment tu t’en sors, maintenant ? »

  47. 24 juillet 2012 10:09

    Tes chaussures bleues Klein sont justes magnifiques. J’ai les yeux qui pétillent tiens !

  48. Anonyme permalink
    24 juillet 2012 14:30

    Alors moi ça remonte au temps du collège. Le temps des premières règles, qui pour moi étaient très abondantes et qui la plupart du temps déborder et taché la chaise devant tout tes camarades!! La c’est THE moment de solitude!!!

  49. popelineblog permalink
    25 juillet 2012 14:27

    Ce moment gênant où…
    Je fais les boutiques avec une pote et la on voit une boutiques de fringues de Pu….(biiiiip) à trois francissous et moi qui dit : « Viens on va essayer pleins trucs et on prends rien ! ».Donc nous allons dans le dos magasins,nous prenons deux jupe à ras la moule,on les essaie on sort de la cabine,on fait pleins de « Ohhh,Ouahhhh,C’est beau »On repars dans la cabine quand la vendeuse arrive et crie « Je pense que ces chaussures irait très bien avec la jupe »,je passe une main hors de la cabine et puis brandi les chaussure à ma pote : une laideur telle,qu’elle a pissé de rire…donc les jupes et la paire de chaussures mouillées,on se rhabille fissa,je fais style d’avoir un appel urgent et on part de la boutique laissant la cabine remplis de pipi…je sais,c’est pas bien.

  50. vamaf permalink
    30 juillet 2012 16:25

    Le jour où j’étais avec ma nièce de 5 ans et demi et ma belle soeur en train de faire les boutiques… où on se retrouve dans une boutique chic toutes les 3 seules avec la vendeuse qui vient nous aider à faire notre choix… où ma nièce délicate se met soudainement à hurler « mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaan la vendeuse a pété!!! ça puuuuuuuuuuuuuue »
    le pire c’est que c’était vrai 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s